Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le Mantois hier et aujourd'hui

     Voilà, ils recommencent, les mêmes qui avaient hurlé haineusement contre le NON au référendum du 29 mai 2005. La pensée unique a de beaux jours en France avec le déchaînement médiatique des amis de l'Europe des marchés.

     C'est bien simple. Vous êtes favorable au diktat d'Angela Merkel sur notre continent, avec la complicité de Nicolas Sarkozy et l'Allemagne en chien de garde, vous devenez un gentil germanophile. Au contraire, vous critiquez l'Europe capitaliste de la BCE, de Bruxelles et de Berlin, vous êtes catalogué de dangereux germanophobe, voire de vil nationaliste prêt à sortir les baïonnettes pour défaire nos bons cousins de Germanie.

     C'est un peu court, messieurs les censeurs. Et vos injures grossières n'empêcheront pas les luttes pour une autre Europe, celle du progrès social et de l'amitié entre ses peuples.

 

     Oui, mais nous bassine-t-on encore, l'Allemagne, l'état le plus riche de l'Union européenne, ne serait-elle pas un modèle à copier? Et bien traversons le Rhin (pacifiquement) et voyons la réalité.

     6, 9% de chômeurs. Oui mais, 6, 5 millions de personnes subissent les MAXI-JOBS (400 euros par mois, sans assurance maladie ni droit à la retraite et au chômage) et les 1 EURO-JOBS (travaux d'intérêt public à moins de 15h par semaine). 6, 5 millions de personnes sortis des chiffres du chômage. Cette invention n'est pas le fait de l'arrivée au pouvoir d'Angela Merkel. Le chancelier Schröder et sa coalition gouvernementale socialo-écologiste l'ont instauré auparavant.

     Et comment dit-on travailler plus longtemps et gagner moins en allemand avec le recul de l'âge de la retraite à 67 ans? 666 000 retraités cumulent leurs pensions avec les Maxi-jobs et les 1 euro-jobs. Et par rapport au nombre de chômeurs, même le journal de droite DIE WELT s'est indigné qu'un chômeur de 58 ans sur 2  n'était pas répertorié. Confirmé par le Xavier Bertrand allemand: "début 2011, seulement 43% des séniors bénificiaires du chômage étaient enregistrés". Et dernièrement, le même ministre du travail d'avouer qu'avec le recul de l'âge de la retraite, le chômage des jeunes progresse.

     En Allemagne, pas de SMIC et 20% de la population active travaillent pour 5 euros de l'heure; certains cumulant 2 à 3 emplois de la sorte pour survivre. Les emplois à temps complets régressent de 2, 6% depuis 1999, les petits boulots et les emplois précaires, eux, ont progressé de 30, 6% (Chiffres de l'INSEE allemand). Saviez-vous aussi qu'un salarié en ex-RDA perçoit 17% de moins que son homologue de l'Ouest? Et que le minimum vital, dans l'économie la plus riche d'Europe, est fixé à 374 euros par le gouvernement?

     D'ailleurs, signe du désenchantement outre-Rhin, les étudiants battent le pavé et occupent leurs facs. 43, 5% des jeunes sont universitaires et, au rythme des réformes engagées, ils prévoient que leur pays ne sera plus un haut-lieu de recherche dans le monde.

 

     Alors, germanophile ou germanophobe? Ou bien un NON républicain des citoyens de France, franc et massif,  au diktat politico-économique de l'Allemagne d'Angela Merkel? Car l'OCDE le constatait en janvier 2010: "Au niveau international, l'Allemagne se distingue comme une société à deux vitesses en ce qui concerne le marché du travail. En Allemagne, encore plus que dans les autres pays membres, les travailleurs sans emploi fixe sont les principales victimes de la crise".

allemagne

     "Les lois (les petits boulots cités plus haut) rendent pauvres et malades", dit la pancarte de ce manifestant.

Commenter cet article