Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le Mantois hier et aujourd'hui

     C'est de la retraite à 60 ans pour tous dont il s'agit. Pour l'instant, mais c'est déjà beaucoup!

     Le candidat élu après la primaire du parti socialiste, qui ne se mêle plus des affaires du PS dont il fut pourtant le boss national, rejette aussi désormais le projet politique du PS pour 2012. Projet dont il approuvait les termes avant qu'il ne fut candidat déclaré du PS.

     Mais voilà, il semble qu'on ne peut pas tendre la main à la droite molle de F. Bayrou et susciter un espoir pour tous les salariés de notre pays.

francois-hollande-25-04-20072

 

     60 ans pour ceux ayant commencé à bosser à 18 ans et avec 41, 5 années de cotisations, a-t-il déclaré hier. Pour le reste c'est non, "puisque une loi a été votée  fixant la retraite à 62 ans". Si l'on avait de l'humour noir, on pourrait dire: heureusement qu'il ne s'est pas retrouvé Chef du gouvernement à la Libération de la France. il aurait entériné toutes les lois promulguées par Pétain avec l'appui du patronat français.

     Non, cela est trop grave pour en rire. Ce n'est ni plus ni moins que le programme du locataire actuel de l'Elysée, du MEDEF, du FMI et de Bruxelles réunis, que François Hollande sort de sa besace.

 

     D'abord, qui partirait à 60 ans avec 41, 5 années de cotisations, quand la réalité de la situation de l'emploi, fait débuter un travail stable en moyenne à 27 ans et qu'un salarié sur deux est viré de sa boîte avant 60 ans, s'insurge la CGT. Et la pénibilité du travail? Et le temps de cotisation des gens prenant un congé parental, des étudiants qui finissent leurs études ou des chômeurs? On verra avec les partenaires sociaux, dixit François Hollande? Ah oui, alors que François Mitterrand, président socialiste de la République, en 1981, avait promulgué la retraite à 60 ans sans prendre langue avec le patronat?

     François Chérèque, de la CFDT, se réjouit que François Hollande "revienne à la réforme de 2003 que la CFDT avait soutenue" en s'alliant avec la droite au pouvoir.On a les amis qu'on mérite, disait ma grand-mère qui avait du bon sens.

 

     Non merci, monsieur Hollande. Cette position sur la retraite, c'est bis repetita avec le programme politique de Nicolas Sarkozy. Nous n'en voulons pas.

Commenter cet article