Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 marianne2

    Comme vous le savez, François Fillon quitte ses chères terres de la Sarthe qu'il a tant chéries (snif... Oui, pourquoi les abandonne-t-il?), pour un exil doré comme député d'un arrondissement cossu dans Paris (ah, ces grands hommes qui savent se sacrifier). Et bien avant cette immense déchirure, le chef du gouvernement des riches et du patronat soigne ses potes, ceux qui furent assis à la même table que lui à l'Elysée, comme ceux qui votèrent sans désemparer toute une législation pour les privilégiés de notre pays.

     Il vient de pondre un décret qui vient d'être transmis au Conseil d'Etat. Cela prévoit que "les personnes justifiant de huit ans au moins d'exercice de responsabilités publiques les faisant directement participer à l'élaboration de la loi sont dispensées de la formation théorique et pratique et du certificat d'aptitude à la profession d'avocat." Bref, une grande partie des amis de Nicolas Sarkozy (et aussi de Jacques Chirac) pourront prêter le serment d'être un auxiliaire de justice, sans examen du tout. Et ces candidats à défendre la veuve, l'orphelin et le salarié dans un prétoire (vous y croyez?) ne devront pour cela suivre qu'une petite "formation de déontologie" d'une durée de vingt heures. Là, je me demande pourquoi, car pour être avocat d'affaires ou conseiller fiscaliste...

     Bref, sans examen ni contrôle de connaissances, toute une pléthore d'anciens ministres et de députés conservateurs pourra porter la robe.

     Oui, c'est pour leurs fins de mois difficiles. S'ils prennent une veste aux prochaines législatives, ils pourront ainsi porter la robe offerte gracieusement par François Fillon.

     Merde, j'ai un trou de mémoire tout d'un coup. L'abolition des privilèges a-t-elle bien eu lieu en France dans la nuit du 4 août 1789, ou bien n'a-telle jamais existé?

Commenter cet article