Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Dans le Parisien, Matthieu Lambeaux, boss de Findus France s'exclame que «dans cette histoire, il faut tout de même rappeler que c'est Findus, lui-même, qui a révélé l'affaire. (...) Sans Findus, on mangerait encore du cheval ! » En effet, poursuit-il, le groupe était «convaincu que Comigel s'approvisionnait auprès d'une coopérative du Sud-Ouest » uniquement et non auprès d'intermédiaires et de traiders, comme cela a été démontré par l'enquête.


Alors, il va tout remettre à l'endroit. Primo, il a pris langue (normalement pas de bois) avec Reputation Squad (in english dans le texte), une agence spécialisée dans ce qu'on fait de mieux pour se faire une bonne réputation sur le net. Celle-ci a contacté les médias en ligne français, pour remplacer dans leurs articles le mot Findus par "viande de cheval". Ah ça mais!


Et puis, on va laver plus blanc que blanc. Bon, aux States, il passe les poulets à la javelle pour les désinfecter. Mais en France, Findus va raccourcir la chaîne d'approvisionnement: la bête devra passer de l'abattoir à l'usine, sans autre intermédiaire. Mais qui la transformera en lasagnes Findus, Findus lui-même? Un ange passe, muet, il n'a pas compris la question.

Et on apposera la certification VBF (viande bovine française) sur tous les plats fait avec 100% de boeuf à partir de la fin du mois de mars. Oui, mais monsieur Findus, qui va transformer le boeuf en lasagnes ou en autre chose, Findus lui-même? L'ange de tout à l'heure repasse, encore muet, il n'a toujours pas compris la question.

 

Et à la fin du mois de mars, monsieur Findus France, c'est le début de l'opération viande propre, mais quand se situera la fin de l'étiquetage? Et qui l'estampillera VBF, les services vétérinaires de l'Etat?

L'ange n'est plus repassé pour apporter sa bonne parole. Il en avait soupé de cette "viande de cheval", comme ils disent chez Reputation Squad pour nettoyer le net.


En prenant son envol, quelqu'un l'a pris pour une palombe et l'a descendu dans le Sud-Ouest. Depuis, on m'a dit que quelqu'un du groupe, dont la filiale est Spanghero, l'a mis en conserve avec des petits pois tout autour.

Mais je pense que c'est des conneries. Les gens sont tellement méchants avec tous ceux qui font du fric avec les aliments qui arrivent dans nos assiettes.

Le Canard enchaîné, lui, titre: Ouverture du Salon de l'agriculture sur fond de trafic de viande chevaline, vive l'industrie escroc-alimentaire. C'est monsieur Findus France qui va être content, le volatile ne cite pas Findus.

 

PSCHEVAL

Commenter cet article