Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Un parti respectable qu'ils disaient ...

     Tiens, Patrick Bassot, l'unique conseiller général Fn de toute la France et élu municipal à Carpentras, dans le Vaucluse, vient d'être reconnu coupable de "provocation à la discrimination raciale" et condamné à 1 000 euros d'amende, 1 500 euros de dommages et intérêts au MRAP et à 1 000 euros pour les frais de justice de ce dernier.

     Son délit? Pas moins d'avoir signé dans le bulletin municipal de Carpentras que "l'implantation imposé d'immigrés qui, quotidiennement, empoisonnent la vie par leurs exactions (sévices, actes de violence, de pillages commis contre la population". Ce sympathique élu municipal doit aussi faire paraître, à ses frais, sa condamnation dans ledit bulletin municipal.

     Le parti de Jean Marine le Pen du Vaucluse le soutenait dans une pétition contre les "immigrés ou Français de confession autre que chrétienne" (...) car "qui peut insulter la France, les français et la religion chrétienne sans être inquiété..."  Une façon de voir la laïcité blanchie à la sauce brune, non?

     Du coup, la jeune Marion Le Pen (oui, c'est de famille) petit-fille du président d'honneur du Fn et nièce de sa fille en charge du parti sous l'oeil vigilant de son père, risque de pas se présenter aux législatives à Carpentras. Oui, avec son grand-père dernièrement condamné pour "contestation de crimes contre l'humanité", puis Patric Bassot pour "provocation à la discrimination raciale", on risquerait de médire sur la respectabilité du parti dont elle défend la flamme.

     Tiens, en parlant de flamme, le MSI, parti néo-fasciste italien, l'arborait et Jean-Marie Le Pen l'avait reprise lorsqu'il devint chef du Fn. Oui, quand les meilleurs esprits se rencontrent...

peste-brune.jpg

Commenter cet article