Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  L'UNICEF vient de publier un rapport sur la pauvreté des enfants dans les 35 pays les plus friqués de la planète. Et bien notre pays se situe à la 14e place, alors qu'il fait partie des 5 plus riches états du monde. Pourtant entre 8,8% et 10,1% des gosses de France sont concernés par la pauvreté.

  L'Unicef pointe l'inefficacité de notre pays en plusieurs domaines: scolarité, sports, loisirs, visite médicale régulière qui devrait être concrète pour chaque enfant, ce qui accentue le fossé d'autant plus.

  L'Insee corrobore ces chiffres désolants pour la 5e puissance capitaliste du monde: 37,7% de ces enfants vivent dans des familles de 3 enfants et plus; 31,1% dans des familles avec 1 ou 2enfants; 12,1% avec d'autres personnes que leurs familles; 18,6% sont dans des familles mono-parentales dont la mère est très majoritairement le chef de famille.

 

  L'organisme de l'Onu sur les enfants dit ne pas avoir comptabiliser les enfants dits invisibles et qui échappent à ses statistiques: "ceux issus de familles en situation administrative précaire (présence illégale sur le territoire français), qui vivent en institution, dans des logements temporaires ou à la rue, dans des hôtels sociaux, foyers pour réfugiés ou demandeurs d’asile, à l’hôpital ou encore en prison". Oui, des gosses se retrouvent en prison, selon l'Unicef, dans la patrie des droits de l'Homme.

  Et l'organisme international d'être plus inquiet encore sur la situation actuelle:  "Ce rapport a dû se baser sur des chiffres de 2009, faute de données plus récentes… Et entre temps, la crise est passée par là ; dans quelle situation sont aujourd’hui les enfants de ces statistiques ?"

  Mais peut-être que madame Lagarde, patronne du Fmi et ex-ministre des Finances de Sarkozy, a-t-elle un commentaire à faire? Et qui dans le gouvernement de François Hollande s'occupe du redressement de l'égalité républicaine?

Commenter cet article

martinet paul 13/12/2016 08:34

oh! Dommage

caroleone 31/05/2012 09:46

C'est un triste constat qui ne nous étonne guère !
Pourvu que ça change malgré tout !
Amitiés

caroleone