Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Déjà le nom du parti avait donné lieu à force conciliabules, mais une fumée verte s'étant toutefois élevé au-dessus d'un conclave, les écolos se présentèrent ainsi aux suffrages des électeurs. Puis, il y eut la candidature à la présidentielle et là non plus, ce ne fut pas tristounet du tout. En fin de compte, Madame Joly serait la candidate, mais son concurrent malheureux disparaissait à tout jamais de EELV et de sa campagne électorale.

  Ensuite, survint la tambouille avec le Ps, pour avoir des députés à l'Assemblée nationale et des maroquins ministériels plutôt que pour défendre ses idées: micmac électoral, sans que madame Joly n'ai été tenue au courant. Là, il y eut de sacrés grincements de dents de la part de députés socialistes qui se voyaient détrôner sans raison, en cause aussi le parachutage de Cécile Duflot (grand sachem de EELV) à Paris, alors qu'elle est adjointe au maire dans le Val-de-Marne et des candidatures dites "union de la gauche" contre des députés PCF (comme s'ils étaient potes de l'Elysée).

  Enfin, ce fut la campagne présidentielle, où madame Joly eut bien du mal, surtout de la part de ses camarades, pour ne citer que Daniel Cohn-Bendit, José Bové ou Noël Mamère...

  On croyait le rififi achevé après le petit pourcentage obtenu par la candidate des écolos. Et bien non, la Justice vient de pondre une méli-mélo supplémentaire: le tribunal de grande instance de Paris vient d'invalider les investitures EELV dans les circonscriptions dites "union de la gauche". Je peux vous dire que ça soulage beaucoup de monde au Ps.

 

  Enfin, qu'avait à voir la Justice en plein milieu du pataquès de EELV?

  Et, bien, le courant Envie (pas celui produit par l'énergie nucléaire, mais l'un des composantes du parti écolo), qui avait obtenu plus de 25% des voix dans EELV, ne recueillait peu ou pas de grain à moudre dans les investitures pour les législatives. Aussi, en toute franche camaraderie, il est passé cevant la justice: d'où l'annulation de la procédure de désignation.

  Oui, c'est un fait, le courant de Céclie Duflot avait trusté un max de sièges, alors que son poids n'était pas à cette hauteur. Et puis ses potes de Envie étaient aussi opposés à la cuisine avec le Ps...

 

  Bref, le Conseil fédéral de EELV, se réunit ce lundi matin. Du feu et des flammes en perspective. Et pas que ceux de l'amour, vous pouvez me croire.

  Bon, la suite au prochain numéro... Et vive la démocratie, non d'une pipe en bois vert

  Tiens, j'ai trouvé ça pour illustrer le Conseil fédéral EELV. Mais vous pouvez toujours m'envoyer d'autres suggestions...

 eelv.jpg

Commenter cet article

C
Un de ces salamalecs !!

Ton image est parfaitement trouvée pour illustrer ton propos et attendons la suite, ça risque d'être truculent ( remarque pour nous au PCF, ça risque de l'être aussi)

Amitiés

caroleone
Répondre