Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

patron voyou jpg     Pour ma part, je n'ai pas été surpris que la suggestion de François Hollande (taxer à 75% les revenus de plus de 1 millions d'euros) a fait bondir au plafond les candidats à l'élection présidentielle que sont Nicolas Sarkozy, François Bayrou et la fille Le Pen, avec tous leurs amis. Au moins, ainsi, on voit qui défend les privilégiés en France. Et puis, sur leur argumentation de voir s'enfuir, hors de nos frontières, les plus grosses fortunes françaises, je tiens à les rassurer: il y a belle lurette que, pour certains, ils ne sont plus domiciliés en Gaule. Et je ne parle pas là des joueurs de tennis français ou d'un vieux chanteur de rock.

     Non, je veux signaler ces richards qui exploitent des salariés en France et qui se la coulent douce en Suisse, leur fric et leurs biens protégés par le secret bancaire du pays des Helvètes. Je les signale à mes lecteurs. Pour le reste, Nicolas Sarkozy, La fille de son père ou François Bayrou doivent les côtoyer de temps en temps, du moins les connaître. En effet, on ne défends que ce que l'on aime.

 

     Je ne vais pas tous les citer, ils sont une bonne quarantaine palpant 4 milliards d'euros pour le plus friqué à 900 millions pour le plus miséreux. Mais il y en a d'autres qui dépassent le taux d'imposition suggéré par le candidat socialiste et que son lieutenant, Laurent Fabius, précisait à la télé que ça pourrait être une mesure exceptionnelle à une situation exceptionnelle. Chacun jugera de la précision apportée.

     Mais revenons à nos compatriotes immigrés (pardon expatriés) déjà en Suisse.

     Sur le podium de la honte, médaille d'or, la famille Peugeot (peut-être 4,4 milliards d'euros, sans doute plus, on ne compte pas trop dans un paradis fiscal, secret professionnel oblige). Médaille d'argent, Benjamin de Rothschild (moitié moins, mais toujours en milliards d'euros) qui, comme son patronyme le précise, est dans la banque et la finance. Médaille de bronze, la famille Castel (fortunée autant que le baron précédant) qui fait dans les vins, la bière (33 export par exemple), les eaux minérales ou gazeuses (Thonon, St Yorre, Vichy célestin,...) Accessit (le podium se serait écroulé sur le poids du pèze, si je l'es avais hissés aussi dessus) les frères Wertheimer, eux font dans le luxe (Chanel ou Bourgeois) et les élevages de canassons (mais pas pour la boucherie).

     Suivent dans le peloton de tête: Didier Primat de la multinationale pétrolière Schlumberger, la famille Deffrey et Fournier pour Carrefour, Paul-Georges Despartus, pgd de Damart, la famille Bich de la marque Bic, les Lescure et leurs ustensiles de cuisine (Seb, Tefal, Rowennta, Krups, Moulinex, Calor), la famille Mirman et ses investissements en Afrique noire (ah, nos anciennes colonies dont on a du mal à se séparer), Claude Berta pour le B de AB productions. Bon passons sur Jean Taitinger du champagne du même nom ou sur Philippe Hersant, lui dans la presse du Nord au Midi et jusqu'à la Corse ou dans les Dom-tom, que chacun connaît.

 

     Sur sénat.fr, 118 043 Français étaient domiciliés en Suisse en 2002 et 143 870 en 2009. Étonnant non, ce chiffre qui augmente?

     Allez, dormez bien , braves compatriotes immigrés en Suisse pour la douceur de son climat. Ce n'est pas demain la veille que Nicolas Sarkozy, François Bayrou et Marine Le Pen vous traiterons comme vous le méritez.

     Mardi, sur France 2, le candidat du peuple-locataire de l'Elysée, a dit, sans rire, qu'ils venait d'apprendre que des patrons du CAC 40 ne payaient pas trop d'impôt. Étonnant, ça aussi, non?

Commenter cet article