Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Surtout dans le milieu journalistique ou en politique. Jean-Michel Apathie, brillantissime chroniqueur sur Canal+ ou RTL cherche toujours les preuves qui pourraient faire condamner Jérôme Cahuzac sur un éventuel blanchissement de fraude fiscale.

 

En politique, très souvent, c'est pareil. Tout le monde a pu observer l'extraordinaire prestation télévisée de François II, urbi et orbi comme le fait le père François du Vatcan, les yeux dans les yeux du peuple de France. Ce morceau de choix a battu des records, les sondages d'opinion, tous confondus, à la sortie des studios de France 2 ont démontré quels sommets avaient été atteints. Je n'y reviens pas.

 

Côté journaliste, on a interrogé, pas Jean-Michel Apatie qui cherche toujours les preuves d'une éventuelle faute de Jérôme Cauzac, mais David Pujadas. Au sujet de l'interview du locataire de l'Elysée, il a déclaré sur Europe 1: "Ce n'était pas une mauvaise émission.Il y avait du rythme, des variations, des moments d'émotion, de tension, c'était pas mal". J'ai oublié de vous dire que celui qui servait la soupe était justement David Pujadas et comme il est content de lui, dont acte. Je le verrai bien chevalier de la Légion d'honneur, David Pujadas. Au nom peut-être de l'indépendance de la presse.

 

Côté PS, les acclamations envers François II à la télé ont été aussi fournies.

Parmi un florilège, le communiqué de Harlem Désir, boss du PS:" Le président a montré qu'il avait une vision pour l'avenir du pays et, en même temps, qu'il était concret, très proche des préoccupations des Français".

Puis les mots de Bruno Le Roux, général en chef des députés socialistes: "François Hollande a montré qu'il était le même face au terrorisme: un président de combat qui forge son autorité dans l'exemplarité, le sang-froid et la constance".

Je les verrai bien aussi décoré de la Légion d'honneur, au titre de la brosse à reluire. Mais ça n'engage que moi.

 

Philosoraptor

Commenter cet article