Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Le 6 janvier 2012, vendredi jour du poisson selon la religion catholique, Nicolas Sarkozy s'en va à la pêche. Enfin, il délaisse plutôt ses habits de président de la République française laïque pour endosser le froc de "Chanoine d'honneur", dignité religieuse accordée exceptionnellement par le pape à un qui n'est pas tonsuré.

     En effet, il va se rendre à Domrémy pour le 600e anniversaire de Jeanne D'arc. Comme le temps passe vite. Attention, il s'y rend pas pour y entendre des voix célestes qui sauveraient le triple A, il ne croit pas à ces fadaises. Non, il faut ce qu'il faut et glaner des suffrages supplémentaires pour sa réélection. Qui arrivera le premier en Lorraine, avec ses gros sabots, de lui ou de la fille de son père? Et bien c'est lui qui aura le pompon. Bon, la fille de Le Pen père était partie en retard: Mariani, ministre de Sarkozy avait déjà écrit dans Minute, la feuille de chou de l'extrême-droite; et Guéant, ministre de l'immigration ne trouve rien de plus barbare qu'un étranger, surtout celui venant d'une de nos anciennes colonies. Les deux hommes avaient appâté donc en conséquence.

 

     Pour faire roi républicain, Nicolas Sarkozy le très vertueux se défend de toute récupération politique. "Jeanne d'Arc est à toute la France et notre pays doit respecter simplement l'histoire" a-t-il prétendu devant une tablée à l'Elysée où il avait invité une dizaine de curés. Sauf que pour le respect de l'histoire, hormis wikipédia qui fixe unilatéralement la naissance de la Jeanne un 6 janvier, les historiens dignes de leur titre sont beaucoup plus circonspects. Un peu comme la naissance de Jésus daté au 25 décembre. C'est le pape Libère qui l'a édicté à cette date en 354 de notre ère. Le souverain pontife voulait couper court aux Saturnales romaines que l'on fêtait encore trop à son gré, soi-disant pour célébrer le soleil juste après le solstice d'hiver cher aux paIens.

 

     Mais revenons à notre Pucelle nationale, que Pétain fêta justement pour sa Révolution nationale fasciste de triste mémoire. Comme quoi les mauvais esprits se rencontrent toujours un jour. Oui, quand la droite et l'extrême-droite fouillent le même marigot, ça pue grave. C'est le moins qu'on puisse dire. Du coup, Marine, blanche de rage, (mais pas rouge de colère, couleur qui ne va pas avec ses idées) organise un contre rassemblement le 7 janvier devant la statue parisienne de Jeanne de Domrémy ou d'ailleurs.

 

     Mais en vérité, ni elle ni Sarkozy ne sont des pêcheurs. ils sont plutôt du genre requin. L'image ci-dessous ne présente qu'un mangeur d'homme. C'est parce que le deuxième est juste derrière. Mais je ne sais pas dire lequel c'est.

requin_kq2.jpg

 

 

NB: Je crois avoir fait une faute dans le titre de mon article, mais je n'ai plus d'encre propre à le corriger.

Commenter cet article

canaille le rouge 03/01/2012 16:31

pour capter les vois, faut un piège à sons c'est la lecon que je retiens de mon CE2
Gaffe quand même Pétain a tenté de la récupérer mais s'y est cassé les dent au point qu'à Orléans c'était (est?)une fête patriotique où les cheminots des Aubrais (ceinture rouge d'orléans) se sont
investis à la hauteur du Boycott de la droite locale durant des décennies après guerre.