Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Copie de Présentation1

 

     il se désespérait le malheureux Gérard Larcher, lui l'infatigable preux de la droite, le fidèle serviteur de la Ve République. Le pauvre homme avait perdu le palais du Luxembourg (il était le président UMP du Sénat), suite à la défaite de la droite aux sénatoriales de septembre 2011. En en cette fin de quinquennat, il lui semblait que l'Elysée l'avait oublié; alors que Nicolas Sarkozy récompensait tous ceux qui l'avaient servi, Gérard Larcher rongeait son frein, sans même un osselet à mettre sous ses quenottes. Certes, il demeurait toujours sénateur des Yvelines, maire aussi de Rambouillet et également plusieurs fois ministre de Jacques Chirac: suffisamment d'indemnités pour arrondir ses fins de mois, en vertu du cumuler plus pour palper davantage. Mais rien du palais de l'Elysée pour consoler ses vieux jours...

     Et puis, paf! Un coup de baguette magique. Un arrêté du 28 février 2012 (c'est pas vieux), le nomme au "Conseil d'administration du domaine national de Chambord comme personnalité compétente dans les domaines de l'activité de l'établissement". La décision émane de 3 ministres (pas moins), celui de l'écologie, de l'agriculture et celui de la culture.

     Ce mercredi 29 février 2012 (c'est encore moins vieux), en conseil des ministres, voila-t-y pas que Gérard Larcher est propulsé Châtelain en chef du dit établissement public. Si c'est pas de la magie merveilleuse ça!

     Le Domaine de Chambord gère à la fois le château, sa forêt et un immense terrain de chasse réservé au gratin invité par l'Elysée. Pile poil, Gérard Larcher est grand chasseur devant l'éternel. Et lorsqu'il était vétérinaire, il se spécialisait dans les chevaux. Fastoche donc pour lui d'organiser des chasses à courre. Alors, pourra-t-il, tout à son gré, entendre le son du cor, le soir, au fond des bois...

 

     Cela touche de la thune un patron du Domaine public de Chambord, me demande mon voisin, un grincheux de naissance. Pfft, il y a des gens comme lui qui ne comprendront jamais qu'on peut turbiner simplement pour la gloire.

Commenter cet article