Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  La campagne présidentielle bat son plein. Mais battre campagne ne signifie surtout pas corriger quiconque se trouverait sur son chemin. Or, Vincent Gérard et trois autres "démocrates pur jus" ne l'ont pas compris.

 

  Ils ont voulu s'en prendre à de jeunes sympathisants de gauche buvant le coup, paisiblement, dans un bistrot de la Haute-Vienne, batte de baseball et matraque en mains, plus un couteau. La BAC est intervenue et a interpellé l'un des énergumènes. il fut relaché et aura un tout petit rappel à la loi.

  Plus tard, le bistrot fermait, quand les quatre individus (selon la police) sont revenus à la charge. En tête, toujours la même idée de battre campagne. Conséquence, fracture du nez pour le patron du bistrot qui a porté plainte, ainsi que son employé.

 

 Deux des nervis comparaîtront le 19 juillet pour violences avec arme. Le procureur a décidé aussi de poursuivre. Les individus en question étaient tous estampillés Fn, la flamme de la famille Le Pen au revers de leurs vestes. Leur chef, Vincent Gérard, est responsable départemental du Fn dans la Haute-Vienne et représente ce parti d'extrême droite à différentes élections. il est des deux poursuivis devant la Justice.

  Un détail, malgré la violence de leurs interpellations, la police n'a pas déposé plainte. Bon, c'est vrai, aucun des quatre gugus à Jean Marine Le Pen n'avait une tronche "d'apparence musulmane", selon l'expression chère à l'actuel président de la République

 

 En tout état de cause, les démocrates de France attendent un communiqué de la candidate Fn sur cette affaire.

peste-brune

Commenter cet article