Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le-blog-de-roger-colombier.over-blog.com

     Du moins de son job au conseil des ministres. il nous l'explique lui-même dans le Courrier de Mantes du 6 juillet 2011.

    Ce n'est pas un boulot de complaisance, car les Français de l'étranger (qu'il représente) ont demandé "d'avoir un représentant au gouvernement" (dixit David Douillet). Ah vraiment, sans rire? "Il y a des Français qui veulent rentrer et pour lesquels les choses ne sont pas faciles", poursuit toujours sans rire leur sauveur. Mais que fichaient donc les fonctionnaires des ambassades et des consulats à l'étranger, avant la nomination de l'ami de Nicolas Sarkozy? Le palais de l'Elysée les a-t-il tous supprimés sans qu'on ne l'ait su?

     Bref, sans rire, le Courrier de Mantes avance que les voyages vont s'enchaîner dans le monde entier pour notre héros et que son emploi du temps est plombé. C'est certain, ce n'est jamais fastoche de voyager partout gratos, comme de goûter (toujours gratros) à toutes les cuisines de notre planète. Heureusement, David Douillet passera 3 jours par semaine dans les Yvelines (dixit encore le Courrier de Mantes). Sans doute pour digérer et se reposer, car faudrait pas qu'il tombe malade notre délégué international aux Français à l'étranger, ceux-ci en seraient sacrément gênés, eux qui ont vécu sans sa bienveillance à leur égard jusqu'à présent.

 

     Au fait, combien sont nos concitoyens immigrés?  " 2 millions", affirme pérentoirement le sous-ministre au journaliste.

     En fait, ils sont exactement 1 504 000, dont 279 095 en Amérique, 220 069 en Afrique, 765 703 en Europe et 239 134 en Asie et au Levant. Près de la moitié sont des binationaux qui ne souhaitent pas revenir en France sur-le-champ. 500 00 en moins et 700 000 qui ont la double nationalité, cela raccourcit tout de même le turbin de notre sous-ministre. Bon à sa décharge, il n'a pas eu le temps de consulter le site officiel du ministère des Affaires étrangères (son patron) à ce sujet. Pris qu'il est dans la fièvre pour boucler ses valoches, consulter son atlas, d'aller acheter des cachets contre les maux d'estomac ou de tête et de se faire interviewer par le Courrier de Mantes (publicité gratuite)..

 

     Vous l'avez donc compris. Ce n'est surtout pas un maroquin de complaisance que Nicolas Sarkozy a octroyé à David Douillet, mais bien du boulot et des soucis. Sans rire.

Commenter cet article