Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  La revue de presse matinale des radios

 

Même le Figaro en perd sa prose dans cet accord soit disant historique paraphé entre syndicats de toubibs et Assurance maladie, c'est dire.


En effet, cet accord mirifique pose la définition de "tarif acceptable", pas pour le toubib, mais par celui obligé de le consulter. Le gouvernement et l'Assurance maladie le revendiquaient au-delà de 2,5 fois le tarif Sécu, soit dans le cadre d'un consultation chez un spécialiste (remboursée 28 euros) dépassant 70 euros. A partir de ce critère, il y aurait des sanctions. Oui, mais dans le merveilleux accord signé, certes le seuil de 150% est toujours acté, mais ce ne sera pas «le seul critère d'appréciation d'une pratique tarifaire excessive». Bref, il y aura autant de définitions de l'abus qu'il existe de médecins pratiquant des dépassements, à discuter dans une nébuleuse regroupant Assurance maladie et toubibs.


La CSMF, principal syndicat de médecins, proposait de majorer de 10 euros les tarifs de consultations des personnes de plus de 80 ans pour les médecins participant au «contrat d'accès aux soins» et ceux en secteur 1, majoration directement versée par l'Assurance-maladie. Cette dernière accorde 5 euros pour les patients âgé de 85 ans à partir du 1er juillet 2013, et 80 ans au 1er juillet 2013. Pourquoi donc, les vieux passeront-ils plus de temps dans le cabinet du médecin que les autres patients, c'est à dire plus d'un quart d'heure, montre en main? Et puis, pourquoi cette barre de 80 ans, entre vieux et jeunes retraités? Allez, vite l'égalité pour tous et 5 euros pour tous, tous ce sont les toubibs. Et peu importe les comptes de la Sécu.


 Marisol Touraine, ministre de la Santé, parle sur toutes les ondes et les plateaux télé pour dire que cet accord sur les dépassements d'honoraires est très très bon. Ah bon...

Commenter cet article