Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Par le fait du plus grand hasard, une vaste opération de police a procédé à des arrestations dans les milieux islamistes de France. Cela tombe bien, vu que l'opinion publique commençait à douter de l'efficacité de la DRCi au sujet du tueur de Toulouse et de Montauban particulièrement surveillé par ses services. Et cette opération antiterroriste tombe pile poil le jour où Nicolas Sarkozy passe à une heure de grande écoute matinale sur une radio. "Vous n'êtes que des médisants", tonitrue Claude Guéant, notre chef de la police du gouvernement des riches et du patronat, à l'encontre de ceux qui pensent à de l'intoxication politicienne.

     Bon, s'il est vrai qu'il faut agir sans relâche contre les adeptes de la peste brune, même lorsqu'ils se drapent derrière une religion, cette activité policière a de quoi surprendre un peu. Surtout que la presse était au rendez-vous. Le cliché ci-dessous est pris sur le vif; 

   Effectivement, plusieurs chaînes de télévision et de nombreux photographes étaient sur place tôt ce matin pour filmer les interventions sans lien avec l'affaire Merah menées par l'unité d'élite du Raid et du Groupe d'intervention de la police national (GIPN) à Toulouse et dans sa région, mais aussi à Nantes, autour de Lyon, dans la région parisienne et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

  Interrogations sur les armes saisies, écrit l'Humanité:

  "Je peux vous dire qu'un certain nombre d'armes, dont des kalachnikovs, ont été saisies", a donc déclaré Nicolas Sarkozy sur Europe 1. Une affirmation atténuée par une source judiciaire, qui invitait à la "prudence" sur ces résultats car les perquisitions étaient en cours en milieu de matinée et qu'il n'était pas certain dans l'immédiat qu'elles soient utilisables.

  Et d'autres opérations à venir…

  L'opération, qui intervient à trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle, n'a aucun lien avec l'affaire Merah, a reconnu le candidat UMP à la présidentielle. Mais ce dernier a annoncé de pareilles opérations à venir dans les prochains jours. "Ce qui s'est passé ce matin va continuer, il y aura d'autres opérations qui continueront et qui permettront d'expulser du territoire national des gens qui n'ont rien à y faire", a dit le président-candidat sur Europe 1.


  Mais, iI semble que ces arrestations concomitantes aient bien été précipitées pour coller au calendrier politique. Selon Reuters, cette opération qui vise une "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", mais ne porte sur aucun projet d'attentat ou de recrutement de combattants, était envisagée ces dernières semaines par la haute hiérarchie policière mais suscitaient des réserves.

  Le débat portait alors sur l'opportunité d'une telle opération en période électorale et surtout sur sa pertinence en terme d'enquête, certains magistrats et policiers penchant pour une poursuite des surveillances déjà en cours afin d'approfondir la connaissance des réseaux éventuels. Mais comme a dit Claude Guéant, il y a en ce moment beaucoup de langues de vipère à l'encontre du président candidat.

 

  Bref, cette nouvelle séquence d'un Nicolas Sarkozy premier flic de France intervient après son omniprésence médiatique lors de l'affaire du tueur de Montauban et Toulouse.

 

  Le groupe islamiste radical visé (17 des personnes arrêtées) est soupçonné d'être proche du groupement islamiste radical Forsane Alizza ("Les "Cavaliers de la fierté"), dissous en février par le ministère de l'Intérieur. Comme quoi, ce n'étaient pas des perdreaux de l'année!

Commenter cet article