Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Retraite à 60 ans : La position de la CGT n'est pas défendable.

Les objectifs politiques énoncés dans le document d’orientation du gouvernement - mener une action ambitieuse en faveur de l’insertion durable des jeunes, maintenir dans l’emploi des salariés seniors jusqu’à leur départ en retraite et organiser la transmission des compétences- sont louables et partagés.


La situation actuelle faite aux jeunes et aux seniors est en effet intolérable. Les uns ne parviennent à mettre les pieds dans l’entreprise que d’une façon précaire ; les autres sont éjectés de leur emploi. Le franchissement du cap des trois millions de chômeurs ne va qu’accentuer la tendance.


Cette situation génère une grande inquiétude et va demander au gouvernement de prendre des décisions courageuses et rapides. Comme les contrats d’avenirs, les contrats de génération ne sont pas une réponse suffisamment ambitieuse pour améliorer de façon significative la situation de l’emploi. Il est nécessaire de relancer la politique industrielle et d’avoir une véritable politique de service public.


La CGT apprécie positivement la volonté de conditionner les aides publiques y compris celles existantes à la politique sociale. Il est regrettable cependant d’envisager la création de nouvelles aides alors que l’évaluation contradictoire des aides à l’entreprise promise lors de la conférence sociale, n’est toujours pas commencée.


Nous estimons cependant que le cadre fixé n’est pas assez contraignant pour les entreprises, notamment vis-à-vis des accords de branches et d’entreprises et qu’il subsiste trop de risques d’effets d’aubaine, de même il n’est pas prévu d’évaluation du dispositif.


La CGT veillera lors des futures négociations à ce que toutes les conditions soient créées pour que le contrat de génération atteigne bien les objectifs fixés et soit facteur de création d’emplois stables et pérennes pour les jeunes.


Montreuil, le 5 septembre 2012

Commenter cet article