Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Semel Maki

Les élections législatives en Israël ont montré une droitisation et une extrême-droitisation de l'électorat. Malgré cela, le Haddash, coalition juive et arabe du Parti communiste israélien, a bien résisté avec 3,12% de voix et 4 sièges, manquant de peu la conquête d'un cinquième siège.

 


Le Parti communiste israélien est la seule force politique réunissant Juifs et Arabes.

 

Le jour des élections, conscient de son score et de la nouvelle étape dans la droitisation du pays, le Parti communiste a publié une sorte de manifeste se terminant par ses mots évocateurs du combat à contre-courant du parti :

 

« Nous continuerons à : être pacifiste dans un pays qui reste une puissante occupante depuis 1967 ; être des partisans de la démocratie dans un régime qui chasse des populations de leurs terres, avec des lois qui bafouent les droits de l’Homme ; mettre en avant un projet de partenariat Juif-Arabe dans un système qui institutionnalise le racisme et la discrimination dans tous les domaines ; être la force dirigeante d’une lutte contre les privatisations et pour le droit des travailleurs à se syndiquer. Voilà le projet que nous avons porté tout au long de notre histoire ».

 

La coalition sortant du scrutin reste incertaine. Les dirigeants du Hadash ont lancé à faire barrage à Netanyahu, sans illusions. Le Likoud devrait être en mesure de conduire un gouvernement de coalition plus à droite que jamais, préparant de nouvelles guerres en Palestine ou en Iran.

 

Le Parti communiste, à la sortie du scrutin, notait qu’il y a « peu d’espoir, dans un camp comme dans l’autre, d’un quelconque changement sur la question israélo-palestinienne et sur la fin de l’occupation israélienne »

 

Plus qu’aux combinaisons institutionnelles, c’est un appel à la lutte que lancent les communistes : « Ce que craint le gouvernement, c’est le retour de manifestations massives pour la justice sociale, comme ce fut le cas il y a un an et demi de cela ».

 

Plus que jamais, la lutte pour la justice sociale passe par une véritable égalité entre Juifs et Arabes et la satisfaction du droit du peuple palestinien à disposer de lui-même, libéré de la colonisation et de l’occupation israélienne.

 

Résultats législatives 22 janvier 2013:

 

droite+ extrême-droite:        23,25%        31 députés   coalition Netanyahu

droite laïque:                                14,19%          19 députés

socialiste:                                        11,45%          15 députés

extrême-droite religieuse:  8,76%           12 députés

ultra-orthodoxe religieux:  8,63%           11 députés

ultra-orthodoxe religieux:  5,31%               7 députés

centre:                                                5,02%             6 députés

gauche:                                             4,59%              6 députés

arabe religieux:                           3,80%             4 députés

communiste:                                3,12%               4 députés

arabe laïque:                                 2,66%              3 députés

centre:                                               2,09%              2 députés


Commenter cet article