Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     elysée      Mes chers compatriotes,

     Dorénavant, c'est Nicogela Merkozy qui vous parleront d'une seule voix. En fait, Angela toujours en premier et moi après, pour qu'elle me souffle. Je vais donc me mettre à jacter l'allemand, pour ne pas me tromper sous sa dictée. Je crois que cela se dit diktat, mais n'en suis pas encore très sûr. Mon professeur d'allemand sera Claude Guéant, philosophe reconnu en civilisation étrangère à notre cher pays la France: il m'a donné son quitus pour tout ce qui se fait outre-Rhin.

     Ma copine Angela va venir battre les estrades pour reconquérir mon trône. En vérité, mon programme consiste à faire pareil qu'elle: suppression du SMIC, des contrats précaires à tire larigot pour 5 euros de l'heure, encore moins de boulot pour les femmes et surtout baisser l'impôt sur les sociétés (IS): c'est beaucoup trop en France avec 13% pour les entreprises de plus de 2 000 salariés et 8% pour celles du CAC 40!

     Mes chers compatriotes, ne vous bilez pas si je mets mes pieds dans ceux d'Angela. Dans le passé, L'Allemagne a donné deux grands souverains à la France: Charlemagne, avec son école pour les privilégiés dont notre ministre de l'éducation s'inspire aujourd'hui; Clovis, qui légua un vase à la ville de Soissons, comme quoi la culture c'était déjà important à son époque.

     En parlant de culture, faut qu'on y aille. Angela et moi sommes invités au grand théâtre de Budapest. Il est dirigé par deux extrémistes de droite, placés à cette fonction éminente par Viktor Orban, le caïd de la Hongrie (mon cher papa ne m'a pas encore appris comment Chef se dit en hongrois). Viktor Orban est aussi le calife de la FIDESZ qui dirige ce pays, un parti frère à la CDU d'Angela et à l'UMP de ma pomme. Toutefois, j'amènerai dans mes bagages Thierry Mariani pour son oeil critique, il écrit, vous le savez, dans Minute, un papier de la droite extrémiste française. Par contre, Claude Guéant, notre maître à penser, restera à la maison. Il a de quoi s'occuper avec le transfert des Roms justement vers la Hongrie pour les rééduquer. En effet, selon ses idées que j'apprécie, leur civilisation n'est pas égale à la nôtre.

     Ah, j'oubliais, sur le bulletin de vote du printemps prochain, ça sera marqué Nicolas Sarkozy. Mais c'est tout comme si c'était écrit Nicogela Merkozy. Ne vous trompez pas, donc!

Commenter cet article