Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

C'est en substance ce qu'en déduisent les télés par rapport à Nicolas Sarkozy devenu "témoin assisté" et donc pas mis en examen par le juge d'instruction.

Certes, au-delà de la présomption d'innocence sur tout justiciable, la moindre des déontologies journalistiques aurait été d'informer sur ce qu'est un "témoin assisté".

Mais, sans doute, les journaleux ne pouvaient pas l'expliquer au moment où le chaos Copé-Fillon règne à l'Ump pour prendre justement le trône de Sarkozy. Cela ferait beaucoup. En effet, Monsieur Sarkozy, (président de l'Ump à cette époque) est mis en cause par la comptable de madame Bettencourt dans le cadre du financement de sa campagne présidentielle de 2007.

 

Bref donc: Simple témoin : le juge d’instruction ne reproche rien à une personne et ne fait que l’entendre. Mis en examen : le magistrat estime vraisemblable que la personne ait participé à l’infraction, sur la base d'indices « graves et concordants ». Témoin assisté : le juge d’instruction considère qu’il existe des indices « rendant vraisemblable qu’il ait pu participer » à l’infraction; de ce fait, il poursuit ses investigations.

 

Alors blanc comme neige Nicolas Sarkozy? Laissons la justice faire son oeuvre, comme disent les grands qui ont affaire à elle. Pour autant,  Patrice de Maistre, ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt, eux des amis de Sarkozy, et Eric Woerth, trésorier de la campagne de Nicolas Sarkozy à l’époque des faits sont mis en examen.

 

Commenter cet article