Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Michel Sapin est le pote de l'ENA que François II a fait sinistre du chômage et de la précarité. Pour les autres le chômage et la précarité, pas pour lui. Pour plaire à son bienfaiteur, ledit Sapin ne veut plus qu'une tête dépasse dans son ministère.

De ce fait, son DRH Joël Blondel vient d'adresser une bafouille interne à tous les directeurs régionaux du Travail. Chaque 3e jeudi du mois (admirez la précision), il veut que lui soient remontés les actions revendicatives dans les services, les tracts syndicaux et autres situations sociales sensibles. Bref, le DRH veut tout savoir sur le climat social.

 

Il faut dire que les 2 300 inspecteurs et contrôleurs du travail sont furax. François II veut réformer leur filière vachement à la baisse. Ce n'est que la suite logique du Code du travail détricoté par le MEDEF, la CFDT et consorts.

 

Voilà donc un DRH travesti en flic dans le ministère de Sapin, du bois ont fait les cercueils apparemment aussi pour le boulot et le dialogue social.


Non, sans rire. Pourquoi ne pas instaurer une vielle tradition française. Elle a eu cours sous l'Occupation nazie et le régime de Vichy: la délation.

Aujourd'hui, ça irait bien plus vite par un numéro vert. On pourrait tout dire de façon anonyme comme de 1940 à 1944.


Exemple: "Monsieur le ministre du travail français. Je suis révolté que madame A, inspecteur du travail à Tulle en Corrèze, ne soit pas d'accord avec les ordres donnés par monsieur Hollande, chef de l'Etat Français. Un français patriote qui veut du bien au locataire de l'Elysée."

Qu'en dites-vous, non?

 

On aurait pu reprendre ça ci-dessous. Mais avec l'austérité imposée par le traité européen Merkel-Sarkozy, on manque de colle. Il y a bien Montebourg qui cherche bien à en faire avec des pétales de rose. Mais ce n'est pas gagné, il y en a de moins en moins...

La délation

Commenter cet article

sorcière and co 04/04/2013 20:20

roger tu dois te tromper, peut être que le drh en question veut s'occuper de malaise social afin de l'éradiquer et pour ce faire il doit être au courant de toutes les actions revendicatives, de
tous les tracts syndicaux et de toutes les situations sensibles dans toutes les régions,
monsieur le drh oeuvre dans le même sens que son maître candidat pour le changement: le changement c'est maintenant