Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

La cloche d'airain

 

Les bras de la nuit bercent notre vieille sève

Dans une coquille où le rivage est absent.

Mais un jour orangé, la semence du rêve

Deviendra la moisson du réel turgescent.

 

Partout, même dans le jardin de l'impossible,

Avec ceux qui ont soif de matins souverains,

Nous irons décrocher la gerbe inaccessible

Et dans ce feu forger une cloche d'airain.

 

Elle retentira à travers tous les âges,

Coloriant d'arc-en-ciel les mornes saisons.

Nous étions le silence, nous serons la rage

Pour désenchaîner les lèvres de l'horizon.

 

Resteront encor des peaux de la vieille chose,

La fausse rosée et la bave des chiens fous.

Et d'aucuns prendront l'églantier pour une rose

En regardant derrière. Mais le voudrez-vous?


 Petit manuel de révolution appliquée  Allez, en attendant:

On lâche rien!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Hobo-Lullaby 29/04/2013 22:04

Bonsoir Roger

L'avenir orangé qui sonne le tocsin pour le morne rose ...
quelle belle mélodie !

Amitiés
Serge

caroleone 29/04/2013 21:11

Bonsoir Roger,

Un magnifique poème d'une force incroyable et d'une verve de poète militant rôdé aux rouages de la roue qui tourne. merci beaucoup, c'est un concentré d'énergie, du pollen à ajouter aux céréales
d'un petit déjeuner de lutte.

Amitiés ferrugineuses

caroleone

sorcière and co 29/04/2013 20:33

on lâche rien,d'ailleurs il ne nous reste pas grand chose, tout est à re-conquérir, on lâche rien et comme tu le dis si bien, nous serons la rage pour désenchaîner les lèvres de l'horizon, nous
forgerons cette cloche d'airain qui retentira à travers les âges, et cette cloche sera en ligne directe avec le ciel qui enfin nous entendra