Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'enfant qui existe

 

La vie a revêtu ses oripeaux

De suie et de profonds silences.

Prisonniers sous cette lugubre peau,

Se meurent le possible et l'espérance.

 

L'oiseau ne chante plus dans le désert,

La bride et l'ombre scandent les semaines,

Le rire s'est couché devant l'hiver

Et qui le délivrera de ses chaînes.

 

Mais l'enfant est là qui ouvre son coeur

Dans le pluriel tranquille de ses rêves.

Il sème à tout va le futur meilleur

Pour l'étincelle de l'épi qui lève.

 

Alors sur les ceps et dans les labours,

Même dans le ciel palissé d'ardoises,

Résonne la braise de son tambour

Et l'horizon de lilas se pavoise.

 

Chimère me dites-vous tout cela

Ne durant que le temps de l'hirondelle.

Non, un porte sans clé est bien là:

  Il faut l'ouvrir et la vie se constelle.

 

Roger Colombier 

Commenter cet article

hobo-lullaby 15/04/2013 21:48

Bonsoir Roger

Notre ame d'enfant doit être sauvegarder et sa pureté doit résister à la pollution de notre socièté. Merci de nous le rappeler le long de ce joli chemin de faire.

amitiés

Serge

caroleone 14/04/2013 12:10

Bonjour Roger,


J'aime bien emprunter ton chemin de faire, il est vraiment digne d'un troubadour chantant les choses de la vie avec une belle poésie habillée d'un petit assent chaleureux des gens du sud.

Merci

Amitiés

caroleone