Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

      tiroir-caisse.jpg

 

     En botanique, le trèfle est une plante herbacée de la famille des Fabacées. Lorsqu'il comporte quatre feuilles (folioles toujours botaniquement), il porterait chance.

     Mais ce n'est sûrement point parce qu'il se trouve un talent de botaniste, vu qu'il fut ministre de l'écologie de Nicolas Sarkozy, que Jean-Louis Borloo s'intéresse à cette plante. En fait, c'est même le cadet de ses soucis. Non, ce qui lui plaît, c'est de trouver du blé (du pèze quoi, normal pour un ex-ministre de droite de l'écologie) pour le Parti radical dont il se trouve être le big chef. Et pour cela, son sauveur est le Trèfle, pas la plante, mais un tout petit groupement politique soi-disant écolo, basé à Marseille, est son tiroir-caisse.

     En mai 2011, Jean-Louis Borloo se sentit pousser des ailes, en s'affranchissant de la tutelle de l'UMP, à grands renforts de médias. En vérité, ce fut du duvet qui lui poussa et avec ça, impossible de décoller. Alors, rapidement, sentant le vent, il retourna au nid et vota tous les textes de Nicolas Sarkozy à l'Assemblée nationale. Or, malgré cela, les cadors de l'UMP, des teigneux ceux-ci, ont coupé les vivres au parti de Jean-Louis Borloo et ne veulent pas en démordre.

     Alors, la pauvre cigale Jean-Louis vint frapper à la porte de la fourmi du Trèfle. Entre copains de droite, pas plus de fourmi que de cigale, mais un conciliabule aboutissant à un accord financier et électoral.

     Le Trèfle a désormais 13 députés et  six sénateurs à son compteur, tous anciens du Parti radical. Et lui, qui n'existait pas au Parlement, selon le décret listant les aides publiques, touchera plus de 800 000 euros en 2012. Cette somme sera entièrement reversé au parti borlooiste, assure le sieur Albert Lapeyre, le chef du Trèfle. En contre partie, Borloo ne présentera aucun candidat contre le Trèfle aux prochaines élections législatives. Façon que l'Etat, et donc du pognon public, selon la loi, revienne dans le coffre-fort des écolos de droite, vu que ces derniers vont présenter au moins 50 candidats et obtenir 1% de voix: conditions sine qua non pour obtenir du pèze sans trop se gratter.

 

     Un prêté pour un rendu quoi. Mais après les législatives, chacun reconnaîtra les siens et le Trèfle et le parti radical recouvreront leur ancienne gamelle. Voilà comment Jean-Louis Borloo, soi-disant chevalier blanc de la politique, conçoit justement la politique.

     Si on était méchant, on dirait presque la même magouille entre le PS et le parti de madame Joly. Mais on ne l'est pas méchant. Non, simplement indigné.

 

 

Commenter cet article

Michel Testi 10/05/2012 23:04

Je pense que vous serez peut être agréablement ou désagréablement surpris par le nombre de candidats présentés, une récente étude précise que: 80% des électeurs encore indécis dans leur choix pour
les législatives (soit prés de un Français sur deux)pourraient reporter leurs voix sur des candidats prenant en compte le statut des Animaux en France où je le rappelle "sont considérés comme des
biens meublants".

Michel Testi 10/05/2012 14:58

Pourquoi mettre tout le monde dans le même panier; les propositions du "Trêfle" sont de nature à interpeller un large public "électoral" indécis ou déçu par les grands "partis" qui eux ne se gênent
pas pour engranger l'argent public. La démocratie c'est également accépter les différences.

Le Mantois et Partout ailleurs 10/05/2012 16:51



Un large public? Combien de candidats seront présentés à la législative de juin 2012. Et pourquoi s'atteler avec Jean-louis Borloo? En matière d'écologie (voir le résultat du Grenelle de
l'écologie), on fait beaucoup mieux, non?



Pierre-Yves Lambert 14/02/2012 14:34

Pour en savoir plus sur ce pseudo-parti "Le trèfle", qui n'est en réalité depuis le départ (1993) qu'un compte en banque pour encaisser le financement public des partis via des fausses andidatures:
http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Le_Tr%C3%A8fle_-_Les_nouveaux_%C3%A9cologistes&oldid=75601079 (l'article sur wikipédia est régulièrement vandalisé par Albert Lapeyre en personne, le
président du "Trèfle", qui n'aime pas être confronté à ses détracteurs).

Le Mantois et Partout ailleurs 14/02/2012 16:26



Merci de cette info importante, qui montre tout l'esprit démocratique du trèfle et que je place avec ce commentaire.



Nini les bons tuyaux 13/02/2012 12:04

Bravo pour votre blog. A faire connaître.