Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Combien seront-ils dans la rue, les réacs de tout poil, contre le mariage pour tous, le 13 janvier? De toutes les manières, avant qu'ils ne salissent les pavés de la République, les médias ont parlé abondamment de "manif monstre", avec force trémolos dans la voix. Les mêmes, avez-vous remarqué, nous bassinent pour nous inculquer les bienfaits du capitalisme et la fin de la lutte des classes.

Combien seront-ils dans ce raout des plus conservateurs. L'Église du pape (celle qui ne voulait pas d'une terre ronde qui tournait et d'une âme pour la femme) a prêtée sa lourde croix pour mener les troupes: des sous papes de la hiérarchie catholique française au patron de l'enseignement de la même chapelle, en passant par l'association des parents d'élèves des établissements privés et tous les intégristes fascisants au nom de leur foi.

Il y aura aussi l'Union des organisations islamistes de France, celle qui proclame à l'envie qu'il n'y a qu'un dieu et c'est le sien, mais qui ne sera pas gênée de suivre celui du Vatican. Pour confirmer, une fois de plus, que qui se ressemble s'assemble.

Oui, qui se ressemble s'assemble vraiment dans cette vindicte pour l'inégalité et la ségrégation: la droite et son extrême seront de la partie évidemment. Réacosphère habituelle dans les combats rétrogrades, de l'affaire Dreyfus à la loi de 1905, en passant par le PACS et tant d'autres réformes progressistes. Oui, dans la manif du 13 janvier, combien ignorera-t-on les principes fondateurs de la République française que sont la liberté, l'égalité et la fraternité? Oui, au nom de quelle valeur républicaine un homme, une femme, à l'orientation homosexuelle, ne peut pas disposer des mêmes droits qu'un homme ou un femme à l'orientation hétérosexuelle?

La droite et son extrême ai-je dit, comme au bon temps des ligues factieuses en 1934 à l'assaut de la Chambre des députés. Gilbert Collard, député Fn ne s'enrage-t-il pas à vouloir écraser de son pied gauche le pourtant bien tiède ministre de l'éducation nationale parce que "ça porte bonheur"?

Oui, ils seront présents les réactionnaires de tout crin contre la "Gueuse" qui veut faire adopter une loi pour le progrès sociétal. Ils seront présents les mêmes qui ne veulent pas plus du progrès social. Là encore, qui se ressemble s'assemble. Ils seront donc tous là, unis sous la même bannière.

Tous sauf la fifille à son père. Oui la boss du consortium des Le Pen et consorts sera absente pour des raisons politicardes. C'est vraiment dommage, car une ronce nous manque et le roncier paraît dépeuplé...

Commenter cet article