Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

     Oui, il vient de plaider pour un "profond renouveau de l'Église", ce lundi à Rome. Le Vatican y organise un symposium "sans précédent" pour éviter, à l'avenir, les abus sexuels commis par le clergé qui entachent l'église catholique depuis de nombreuses années. Sont donc réunis pour quelques jours, les délégués des 110 conférences épiscopales, les supérieurs de 33 ordres religieux et le gratin de l'église de Saint Pierre.

     Tous les évêques ont désormais "l'obligation de coopérer avec la justice", a rappelé fermement le cardinal patron de la Congrégation pour la doctrine de la foi (le code du dogme pour le Vatican). Question à ce digne prélat gardien du temple (si j'ose dire): Les évêques, qui n'en font toujours rien, ne seront-ils punis qu'à 10 avé et à 30 pater noster? Un ange est passé, bâillonné, semble-t-il...

     Il n'y a pas que du haut clergé à ce conciliabule de repentance. Rome a invité Marie Collins, unique victime présente à ce symposium, elle qui fut violée à 13 ans par un prêtre dans un hôpital. Mais pourquoi elle et pas quelques uns des 4 000 cas que l'église romaine reconnaît? Marie Collins a expliqué que l'Église abordait "un tournant positif" en la matière et faisait "un pas dans la bonne direction": ceci explique-t-il cela?

    Sue Cox, coordinatrice de "Survivors Voice", organisation internationale des victimes du clergé catholique, affirme, elle, que le Vatican n'a commis dans ce symposium que celle qui lui était favorable; elle rappelle que son organisation souhaite que l'Église du pape soit "ouverte à une enquête à ce sujet par une autorité indépendante".

 

     Ce symposium se réunira en l'église Saint-Ignace de Rome pour une veillée pénitentielle, dans laquelle "les responsables de l'Église" demanderont pardon.

     Ouf, on a eu les pétoches que sa Sainteté ne remette en marche la sainte Inquisition pour faire parler les vilains du clergé qui se taisent et ne veulent toujours rien dire à la police. En effet, à cette époque bénie, l'église du pape avait les moyens de faire jacter même les muets.

inquisition

Commenter cet article