Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Communiqué CGT, Fédération CGT des industriers chimiques, UD CGT de la Haute-Garonne:

Après 11 ans de procédures juridiques, face à toutes les manœuvres du groupe TOTAL pour alimenter de fausses pistes, la cour d’appel a statué. Elle a en particulier mis l’accent sur la désorganisation du travail liée à la sous-traitance, à l’origine de la catastrophe : l’absence de formation, l’absence de contrôle, les manquements graves aux obligations de sécurité de résultat ont conduit au verdict suivant :

 

Le juge conclut, comme la Cgt l’affirme depuis l’accident que la piste clinique est indiscutable, excluant toutes les autres pistes.

On peut regretter les insuffisances de notre système pénal qui n’a pas permis la mise en cause des premiers décideurs : le groupe TOTAL.

Le directeur de l’usine, l’entreprise Grande Paroisse, filiale 100 % du groupe TOTAL sont condamnés pénalement. 3 ans de prison, dont 1 ferme et 45 000 euros d’amende pour le directeur et l’amende maximum de 225 000 euros pour l’entreprise. Plusieurs millions d’euros d’indemnisations sont attribués aux différentes parties. Ce verdict est historique. Nous nous félicitons du caractère exemplaire des condamnations.

Le procès doit servir à remettre en cause la dérèglementation du travail. Cette décision de justice doit réussir à créer une nouvelle politique efficace de sécurité au travail.

La Cgt s’y emploiera.

Montreuil, le 24 septembre 201

Photo du cratère formé à la suite de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse, prise le 23 septembre 2001.

Photo du cratère formé à la suite de l'explosion de l'usine AZF de Toulouse, prise le 23 septembre 2001. AFP


 


 


 

Commenter cet article