Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

Capture d'écran d'une vidéo diffusée par la police espagnole le 2 novembre 2012 montrant la remise d'Aurore Martin à la Guardia civil

Capture d'écran d'une vidéo diffusée par la police espagnole le 2 novembre 2012 montrant la remise d'Aurore Martin à la Guardia civil afp.com

 

Militante de Batasuna, parti basque autorisé en France mais considéré comme organisation terroriste en Espagne, Aurore Martin, arrêtée lors d'un contrôle routier par la gendarmerie française, a été remise à la police espagnole. Elle faisait l'objet d'un Mandat d'arrestation européen pour délit d'opinion.

En juillet 2011, en vacances dans le pays Basque, François Hollande avait demandé la clémence du chef de la police de Nicolas Sarkozy à son sujet. Aujourd'hui, il est président de la République française.

Aussi, représentants du PCF, du NPA, du PS des Pyrénées-Atlantiques, du Modem, des partis indépendantistes basques, de la CFDT et de la CGT, de LAB (syndicat basque), de ELA (syndicat majoritaire au Pays basque espagnol) et de la Ligue des droits de l’Homme, réunis sous la bannière du collectif Bake Bidea (Le chemin de la paix), lui demandent qui est à l'origine de l'arrestation et pourquoi la France a fait droit à la demande de l'Espagne.


En effet, Manuel Valls, chef de la police et de la gendarmerie dit qu'il n'est pas au courant de l'arrestation de celle que l'Espagne considérait comme une personnalité indépendantiste basque, d'où son Mandat d'arrestation européen. La ministre de la Justice, qui a toute autorité sur le parquet général de Pau, affirme la même chose. Alors qui?


Sylviane Alaux, députée socialiste des Pyrénées-Atlantiques, a dit: «Je suis socialiste, je tiens à rester à l’intérieur de mon parti pour porter votre message (celui de Bake Bidea)... je veux que mon gouvernement soit l’artisan de la paix».

Le collectif Bake Bidea appelle à un rassemblement le 5 novembre à 13h30 devant la sous-préfecture de Bayonne.

 

 

L'adresse de la prison espagnole d'Aurore Martin:

 

Aurore Martin
CENTRO PENITENCIARIO MADRID V (SOTO DEL REAL).
Ctra. Comarcal 611, km. 37,6
28770 Soto del Real (Madrid)


Commenter cet article