Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par le Mantois hier et aujourd'hui

     On l'oublie un peu, mais les sapeurs pompiers assurent un service public, qu'ils soient professionnels, volontaires ou militaires. Ces derniers dépendent de l'Armée pour les pompiers-marins de Marseille et les sapeurs-pompiers du 75, 92, 93 et 94. Tous les autres dépendent des Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS).

 

     En mars dernier, Nicolas Sarkozy, jamais avare de belles promesses pour sa réélection, lors de l'inauguration de l'Ecole nationale supérieure des sapeurs-pompiers, à Aix-en-Provence (13), a déclaré vouloir moderniser la corporation et sa filière hiérarchique. Ce dont la profession était grandement demandeuse.

     Or, 6 mois plus tard, la Révision générale des politiques publiques est passé par là. Elle est avalisée par des syndicats minoritaires (FO, CFTC, UNSA, CGC -celle-ci plus représentative depuis 2008 parmi les pompiers professionnels) et par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, association loi 1901 qui ne peut pas conclure un accord professionnel. Son président, le colonel Richard Vignon, vient d'être nommé Préfet de Moselle: une première dans l'histoire de la République!

     Surprise des conseils généraux qui n'ont pas été contactés dans le cadre de ces négociations (sic). Colère de la CGT.

 

     Aussi, en novembre dernier, à l'appel de la CGT, CFDT, SUD et Fa, plus de 8 000 sapeurs-pompiers professionnels ont battu les pavés de Paris. Manif aussi spectaculaire à Lyon. En effet, cette réforme à la sauce élyséenne va à l'encontre de la qualité du métier et de son organisation. Elle va aussi à l'encontre de la sécurité des soldats du feu et par conséquence de la notre.

 

     La lutte se poursuit.pompiers.jpg

     Pétition de soutien aux sapeurs-pompiers: http://www.sapeurspompierspetition.com/

Commenter cet article