Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Deux attentats à la voiture piégée ont fait d'innocentes victimes à Reyhanli, ville turque située près de la frontière Syrienne. Des citoyens turcs ont été arrêtés par la police et le gouvernement islamiste AKP de Turquie semble mettre l'attentat sur le dos de la Syrie.

 

Deux communiqués à ce sujet

Celui du parti communiste turc:


pc-turquieAprès les attentats dans la province de Hatay : la politique de sous-traitance à l'impérialisme a échoué !

 

 

Nous appelons la démission immédiate du ministre des Affaires étrangères, Davutoğlu

 

 

Selon les estimations actuelles, le nombre de morts à Reyhanlı aurait dépassé la barre des 100 personnes. Nous souhaitons envoyer nos condoléances à nos citoyens qui ont perdu la vie à cause de l'attentat à la bombe et souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.

 

 

La raison de ces bombardements n'a pas encore été révélée. Cependant, le gouvernement AKP et toutes les autorités qui en dépendent ne sont pas du tout fiables.

 

 

Il y eut de nombreux bombardements dans les villes syriennes ces deux dernières années, et des milliers de personnes sont mortes. Il est avéré que ces bombes ont été transportées essentiellement à partir de Reyhanlı!

 

 

Le gouvernement AKP fait du soutien aux organisations terroristes sa politique étrangère.

 

Le peuple de Turquie n'a aucune confiance en un tel gouvernement. Et le peuple de Reyhanlı a réagi aujourd'hui aux bombardements par des protestations contre le gouvernement.

 

 

L'origine de ces bombardements pourrait se trouver dans des véhicules piégés ou dans le fait que les conflits entre ces groupes s'est déjà transporté jusqu'aux frontières de la Turquie. En tout cas, la réalité patente, c'est que :

 

Le gouvernement AKP a été un partisan résolu des actions de déstabilisation sanglantes en Syrie.

 

 

La Turquie a été pris dans une spirale meurtrière derrière les discours diplomatiques.

 

 

Désormais le peuple de Turquie, en particulier ceux de la province de Hatay, paie le prix des jeux sordides d'une puissance régionale prête à nourrir les ennemis du peuple de Syrie.

 

 

Les bombardements à Reyhanlı ont mis en évidence le fait que la « politique étrangère de sous-traitance » en Syrie arrive à son terme.

 

 

L'architecte de ces politiques inhumaines et bellicistes est le ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoğlu, il doit se démettre immédiatement.

 

 

Le gouvernement AKP devra payer pour les crimes qu'il a commis contre l'humanité et contre les peuples de Syrie.

 

Celui du Conseil mondial de la Paix:

Colombe de la paix 181x136.pngLe Conseil mondial de la Paix exprime sa sérieuse préoccupation après les attentats à la voiture piégée dans la ville turque de Reyhanli, à quelques kilomètres de la frontière syrienne.

Les plusieurs dizaines de morts et le nombre supérieur de blessés, aux familles desquels nous exprimons notre sympathie et nos condoléances, ajoutent un élément de plus à l'escalade des bellicistes de l'Otan et de leurs alliés dans cette région frontière du Moyen-Orient.

Ce n'est pas un hasard si, durant deux années, la même ville turque a été mentionnée dans plusieurs communiqués du Mouvement de la paix de Turquie comme un point de transfert des armes et des équipements militaires à la soi-disant Armée libre syrienne (ASL).

Sans connaître encore les détails des attentats et leur contexte exact, il est évident que l'intervention politique et militaire active exercée par la Turquie (comme le déploiement récent de missiles Patriot de l'Otan dans la même région), constitutive des plans impérialistes pour déstabiliser et abattre le régime syrien, ont des conséquences tant pour le peuple syrien que pour le peuple turc. Ils contribuent à alimenter ces actes criminels.

Nous appelons le gouvernement de Turquie a ne pas prendre les attentats de Reyhanli comme prétexte à une attaque ouverte contre la Syrie.

Les tragiques explosions de Reyhanli nous rappellent la souffrance quotidienne endurée par le peuple syrien durant ces deux dernièrs années, souffrance causée par des groupes armés agissant de divers pays voisins et particulièrement de Reyhanli, en Turquie.

Le CMP - qui vient d'organiser, avec l'Association pour la Paix de Turquie, un concert/évènement de solidarité avec le peuple de Syrie dans la ville de Antakya (à seulement 40 km de distance de Reyhanli) - ne doute pas des sentiments d'attachement à la paix de la vaste majorité des peuples de Turquie, particulièrement dans la province de Hatay (comprenant Reyhanli).

Dans le même contexte, nous exprimons notre solidarité avec les manifestations qui se déroulent en ce moment dans plus de dix villes turques, y compris à Antakya, pour exiger la paix et la fin de l'ingérence étrangère en Syrie.

Nous rappelons nos mots d'ordre et nos exigences :

PAIX ET SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE ENTRE TOUS LES PEUPLES VOISINS !

L'OTAN HORS DU MOYEN-ORIENT !

A BAS L'IMPERIALISME, SES GUERRES ET SA MISERE ! 

Secrétariat du Conseil mondial de la Paix, Athènes, 12 mai 2013

Commenter cet article