Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

 

La police et la justice de la République au service des réactionnaires?

 

Un enseignant, militant à la CGT Educ’action, a été arrêté à Noisy-le-Sec vendredi 22 mars à 18 h30. Conduit au commissariat de Bobigny, il a été placé en garde à vue. Le motif invoqué par les sources policières est une altercation avec des militants UMP diffusant des tracts appelant à la manifestation du dimanche 24 mars contre le mariage pour tous. Un des protagonistes, maire-adjoint à Noisy-le-Sec est connu pour assumer ouvertement sa volonté, malgré la loi, de continuer à discriminer les couples homosexuels.

La CGT est engagée de longue date dans la lutte pour l’égalité des droits. A ce titre elle a mené une campagne de soutien au mariage pour tous. Notre camarade, très attaché, aux valeurs de justice et d’égalité, est d’ailleurs très impliqué dans les luttes concernant l’égalité des droits.

Cet évènement est caractéristique du climat actuel où les réactions homophobes, à l’accès au droit à se marier à tous les couples, se sont multipliées.

Nous nous interrogeons sur le traitement fait à notre camarade : sa garde à vue est prolongée de plus de 24h. Cette procédure nous semble excessive et inhabituelle au regard des motifs invoqués. Seul notre camarade est gardé à vue alors que plusieurs militants UMP sont impliqués.

La CGT-Educ’action Créteil s’élève contre l’arbitraire des forces de l’ordre et la répression syndicale.

Elle exige la libération immédiate de notre camarade et réclame qu’aucune poursuite ne soit engagée.

A Créteil, le 23/03/2013

Commenter cet article