Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

huma.jpg

 

  Décidemment, Nicolas Sarkozy et les siens ont le goût des symboles droitiers. Voila-t-y pas que leur grand-messe de ce jour, pour la "vraie fête du vrai travail", va se tenir au Trocadéro, dans le très huppé 16e arrondissement.

  Bon, on l'aura compris le 16e arrondissement n'a rien à voir avec un quartier populaire de Paris.

  Mais savez-vous ce que représente aussi la place du Trocadéro?

 

  Elle fut créée en 1869 sous le Second Empire (un instant démocratique bien connu dans l'histoire de France) et prit lle nom de "place du Roi de Rome", en souvenir du fils de Napoléon 1er qui lui régna par le Premier Empire (autre instant tout aussi démocratique).

  Le nom dura jusqu'en 1877 où la République conservatrice qui assassina la Commune de Paris débaptisa la place pour lui donner le nom de place du Trocadéro.

  Enfin, quand on dit république, il faut savoir que son président est Mac-Mahon, un monarchiste qui attend l'heure pour rétablir la royauté. De ce fait, le baptême de la place du Trocadéro n'est pas innocent et fait plaisir à ses amis qui espèrent en Henri V comme prochain monarque de la France.

  En 1826, sous la Restauration et le règne de Charles X, (frangin de celui à qui on avait coupé la tête), on avait reconstitué sur les lieux une bataille: la prise du fort du Trocadéro par l'armée royale française. Charles X (autre démocrate méconnu de l'histoire de France qui le conduisit à la Révolution de 1830) envoya en Espagne un corps expéditionnaire pour rétablir la monarchie absolue de son cousin Ferdinand contre ces putains de libéraux révolutionnaires qui n'en voulaient pas. La bataille s'était déroulée le 31 août 1823 contre le fort du Trocadéro qui défendait Cadix, dernier refuge de la liberté en Espagne. Cette conquête rétablit Ferdinant VII sur le trône d'Espagne.

 

  Oui, tenir un meeting por la vraie fête du vrai travail, c'est en quelque sorte rassembler autour de sa personne l'esprit de Vichy, celui des monarchistes de l'Action française, avec la droite et son extrême d'aujourd'hui: on a les symboles que l'on mérite.

 

  Ps: Autour de la place du Trocadéro, se situent des débits de boissons qui ne font pas dans le prolo. Mais le Premier cercle de l'Elysée, qui alimente largement en fric et en bienfaits l'Ump et ses satellites, a promis de s'y faire plus discret que lors de la grand-messe de la Concorde. Leur champion n'a pas besoin d'une gamelle supplémentaire en ce moment...

 

 

 

Commenter cet article

C
Alors, c'est pas le moment d'avoir une envie urgente pendant la manif des bobos et d'aller au bistrocadéro pour prendre une petite pinte !!
ça doit faire cher l'envie de pi....!!

Amitiés

On se voit peut-être dans le car ?

Caroleone
Répondre