Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Enfin, surtout les lignes contre Gérard Depardiovicht, citoyen russe par la grâce de Poutine, défenseur des droits de l'homme en Russie et sûrement ailleurs. Bon, mon contradicteur (anonyme, oui c'est mieux pour ne pas perdre la face en public) avance que celui qui joua Obélix n'est pas "un capitaliste" mais qu'il fonctionne à "l'amitié, à grands coups de coeur".

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Cette défense a l'air de prendre l'eau, si j'en lis Le Parisien d'aujourd'hui, journal pas connu pourtant pour être partisan de la gauche de progrès social et de justice dont je m'honore être

 Donc, Le Parisien publie sous le titre A la tête d'une multinationale, les entreprises du tovaricht à Poutine:

 

"Sa société de production

Dès 1983, Gérard Depardieu a créé la société DD Productions, qui produit des films et loue du matériel pour des tournages. L’acteur possède ainsi 10% de son dernier film, « L’Homme qui rit », sorti le 26 décembre. Un procédé qui lui permet de tirer profit de ses films (pourcentage sur les recettes, les ventes DVD, la diffusion télévisée).

La publicité

On l’a vu en France dans une pub pour les pâtes Barilla, mais c’est surtout à l’étranger que Gérard Depardieu fait de la réclame. En Russie, il apparaît dans différents spots, notamment pour la banque Sovietski et pour une marque de ketchup. Le moindre de ses contrats se compte en dizaines de milliers de dollars.

La vigne

Amoureux du vin et vigneron depuis 1989, Gérard Depardieu possède toujours en Anjou le château de Tigné. L’acteur a également investi en Bourgogne, dans le Médoc, dans l’Hérault, mais aussi au Maghreb, en Europe de l’Est et en Amérique du Sud.

Les restaurants

A Paris, sur la rive gauche, Gérard Depardieu possède un bar à vin, le Bien Décidé (3 salariés), au 117, rue du Cherche-Midi. Rive droite, l’acteur emploie une quarantaine de salariés dans deux autres restaurants, la Fontaine Gaillon et l’Ecaille de la Fontaine.

Les petits commerces

A Paris, la rue du Cherche-Midi est parfois rebaptisée « rue Depardieu » par les riverains. L’acteur y possède la poissonnerie Moby Dick, au n° 50, ainsi qu’une épicerie fine japonaise, au numéro 110.

L’immobilier

Depardieu adore la pierre. Dans le Val de Loire, il est propriétaire du château de Tigné. Dans les Yvelines, il possède la SCI la Maison bleue. A Paris, il s’est offert un hôtel particulier rue du Cherche-Midi. En travaux, l’endroit doit devenir un hôtel chic. En Normandie, il se fait actuellement construire une superbe villa. Sans oublier son nouveau pied-à-terre belge, à Néchin, acheté 800000 €.

Les œuvres d’art

Amateur d’art, Depardieu s’est constitué une collection. En mai dernier, il s’est séparé du « Lézard aux plumes d’or », du peintre surréaliste Miró, cédé à un Américain pour 1 M€.

Sa concession Yamaha

Fou de moto, Depardieu a ouvert fin 2009 une concession Yamaha à Roissy-en-France (Val-d’Oise). C’est l’une des plus grandes concessions d’Europe (3000 m²)."

 

Et pour finir de la part de ma pomme, cadeau, une zizique:

Commenter cet article

caroleone 10/01/2013 16:10

Bonsoir Roger,

Je n'ai pas tout suivi : il se trouve encore des idiots pour défendre ces baderne ?
Ah, ben oui, qu'est-ce que tu veux, on avait un Robin des bois bien de chez nous et bien en chair pour défendre la veuve et l'orphelin et ce sont les russes qui vont en profiter !

Fatche !!

Amitiés

caroleone