Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

  Il faut réhabiliter la Commune de Paris et les communards. Et comment mieux les réhabiliter que par la mise en oeuvre des mesures démocratiques et sociales pour lesquelles ils ont combattu.

  Rétablir dans leurs droits les communards, c'est donner un sens à leur combat pour une société plus juste. C'est aussi un engagement à faire connaître ce moment de l'histoire où pour la première et seule fois dans notre pays, le pouvoir fut exercé par le peuple et pour le peuple.

  De la Révolution de 1789, au Front populaire de 1936 à mai 1968, en passant par la Libération de 1945, c'est un souffle vital qui parcourt notre société. Il a pour ossature la volonté d'un autre monde bâti sur des idéaux d'égalité, de respect, de fraternité et de justice sociale.

 

  La Commune de Paris n'est pas enseignée à l'école de la République. Oui, le capital et les classes dominantes dans la politique française ne le veulent pas. Et ils sont persuadés aussi que la Commune est bien morte, anéantie par la terrible répression sanglante d'Adolphe Thiers et l'oubli.

  Et bien non, la Commune n'est pas morte et le proclamer n'est pas un effet de style, c'est la réalité.

  En 1871, les communards avaient reconnu la citoyenneté des étrangers, l'égalité homme-femme. Ils avaient brûlé la guillotine, réquisitionné les logements vacants pour les sans abris ou déclaré la séparation de l'Eglise ou de l'Etat. Ils avaient réorganisé les services publics et notamment celui de l'école pour tous. Ils faisaient partager les travailleurs à leur gestion...

  Non, messieurs les bourgeois et les corrompus, non vous les serviteurs du grand capital et de la concurrence libre et non faussée, non, la Commune de Paris n'est pas morte. Elle est bien présente dans la réalité d'aujourd'hui.

la-commune001.jpg

Commenter cet article

sorcière and co 25/05/2012 20:02

non la commune n'est pas morte, le souffle puissant de ton article la fait revivre, et les changements qui devraient se produire dans la société la réhabiliteront
commune de Paris vivante et nous enfin aptes à vivre et non seulement à survivre