Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Didier Migaud, président socialiste de la Cour des comptes et aussi conseiller de l'Elysée en matière de coupes budgétaires dans les services publics ou dans l'état, l'a dit: "Il existe des gisements d'économies considérables" à exploiter dans la branche maladie de la Sécurité sociale.

De ce fait, très à l'écoute, Marisol Touraine ministre des Affaires sociales et Bernard Cazeneuve celui du Budget y ont opéré une purge à hauteur de 2,9 milliards d'euros. Mais qu'on se le dise, cette saignée avait été expressément demandée par Bruxelles. Souveraineté nationale, encore une fois bonjour.

Et donc les coupes programmées seront portées sur la gestion des hôpitaux (440 millions), les médicaments (1 milliard), les dispositifs médicaux comme les fauteuils roulants, les appareils orthopédiques ou les pansements (120 millions), la gestion des caisses (500 millions), etc.

Attention, ce n'est pas fini. Vont s'y ajouter la réforme des retraites (augmentation de la cotisation pour les salariés soit 2,5 milliards d'euros), report au 1er octobre 2014 de la revalorisation des pensions prévue initialement au 1er avril (800 millions) et 1,2 milliard pour la révision du quotient familial.

Et cerise sur le gâteau (si j'ose dire) des parlementaires socialistes et écolos souhaitent une CSG progressive pour alimenter en ressources la Sécu. En effet, comme la CSG est supportée à 90% sur les salaires, retraites et revenus de remplacement, cette solution exonère les entreprises (une fois de plus), pour une faible amélioration du pouvoir d'achat des plus modestes par leurs concitoyens dits "plus" aisés.

Oui, parce que la finance et le patronat ne sont pas purgés eux. Ah mais non, François II est le président des entreprises. Sarko était lui président des riches. Vous y voyez une différence?

Pourtant, par exemple, créer une contribution sociale sur les revenus financiers rapporterait de 15 à 40 milliards pour les dépenses de santé. Mais ça, le docteur Didier Migaud ne l'a pas prescrit.

Est-ce que la député Ps de la région mantaise va voter toute cette austérité? Oui, elle a déjà voté les tombereaux de rigueur édictée par François II et l'UE.

Que feront les députés Fg, dont Jean-Luc Mélenchon indique qu'ils sont complètement indépendants dudit Fg? A leurs journées parlementaires, en ont-ils causé? Peut-être pas, puisque Marie-George Buffet, député de Seine-Saint-Denis, vient d'annoncer qu'elle ne voterait pas le budget de l'Etat. Et celui de la Sécu?

Commenter cet article

caroleone 27/09/2013 14:48

On ne peux plus se fier à personne, ça c'est sûr !!
Amitiés Roger

caro