Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Je ne sais pas si vous avez remarqué le nombre de fois que des politicards de droite et de l'extrême-droite en appellent à la patrie. Comme si les potes du patronat et celui-ci ne votaient pas pareillement à l'inverse des intérêts de la nation française et de son peuple (quand ils ne les ont pas combattus par les armes).

Et bien, ces mêmes cols blancs de l'industrie et de la finance font prospérer leur grisbi en Suisse, le paradis fiscal du secret bancaire le mieux gardé au monde. Ce n'est pas moi qui le dit, mais un orfèvre en la matière, le sieur Romain Duriez, directeur de la Chambre franco-suisse pour le commerce et l'industrie, dans le quotidien helvétique Tages-Anzezlger du 14 août 2013.

850 entreprises basées en Suisse sont détenues à plus de 25% par une maison mère elle sise en Gaule. Elles n'étaient que 550 en 2003.

 

Vous n'avez pas encore pigé? Et bien le siège social se situe en France et c'est une simple façade. Pas vrai les légumes Florette ou les vêtements pour enfants Orchestra? Par contre, en Suisse, se trouvent les centres décisionnels et les cadres supérieurs très bien payés. Tout ce joli monde profite d'un taux d'imposition très bas et échappe à l'impôt français sur les grandes fortunes.

Dernière info, ce lot de patriotes vote pour élire un représentant à l'Assemblée nationale de chez nous. Devinez qui a été élu? Claudine Schmid de l'UMP, le parti qui fait la quête parce que Nicolas Sarkozy a triché avec ses comptes de campagne. Claudine Schmid est aussi députée des Français basés dans la principauté du Liechtenstein, autre paradis fiscal de bon aloi.

Allez, depuis la Suisse ou le Liechtenstein, refaites-moi cocorico, rien que pour voir si c'est pareil qu'en France.

Commenter cet article