Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Le 6 août 1945, à 8h 15 précises,  le bombardier américain Enola Gay largue la bombe atomique sur la ville japonaise d'Hiroshima.

140.000 personnes trouvent la mort soit immédiatement, soit du fait de l'exposition aux radiations, entre le largage de la bombe et le mois de décembre suivant.

Le bombardement d'Hiroshima est suivi par celui de Nagasaki, le 9 août, qui fait plus de 70.000 morts.

"Nous offrons du fond du coeur notre consolation et notre réconfort aux âmes des victimes en affirmant que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour éliminer ce mal absolu que constituent les armes nucléaires et bâtir un monde en paix", a déclaré le maire d'Hiroshima, Kazumi Matsui, lors de la 68e cérémonie commémorative.

Hélas, en ce jour anniversaire, une autre cérémonie se déroulait à Yokohama (sud de Tokyo) pour la mise en service d'un porte-hélicoptère, le plus grand bâtiment de guerre lancé par le Japon depuis la fin de la Deuxième guerre mondiale. Et dès janvier, le gouvernement approuvait un budget militaire de 38,7 milliards d'euros, en hausse pour la première fois depuis onze ans.

 

Les livres d'histoire ne retiennent que le nom du bombardier US qui lâcha la mort nucléaire sur Hiroshima: Le Enola Gay. Or, ils furent 3 B 29 à survoler la ville japonaise forte à plus de 9 500 m d'altitude dont le The Great Artist chargé des mesures et du relevé des données sur l'impact atomique et le Necessary Evil pour la partie photographique et filmée.

En effet, les USA, qui veulent terminer la guerre avec le Japon, vont expérimenter à "taille humaine" la bombe atomique. Mais ils désirent surtout prouver à l'Union soviétique, cette puissance émergente et majeure de cette Deuxième Guerre mondiale, leur force et leur détermination dans le contrôle de la planète.

Le Japon dépose les armes le 17 août 1945. La Guerre froide débute entre les USA et l'URSS et la course aux armes atomiques également.

Commenter cet article