Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Municipale partielle à Mantes-la-Jolie: l'épuration sociale adoptée par l'ancienne municipalité de droite

Pour cette élection municipale partielle, elle se présente, déchirée en deux listes concurrentes et toujours de droite: celle dirigée par l'ancien maire Raphaël Cognet, l'autre dirigée Jean-Luc Santini et Pierre Bédier.

Jean Bégué, président du Conseil syndical de la tour Jupiter au Val-Fourré, qu'on voudrait détruire. écrit à toutes les listes candidates à cette élection municipale partielle:

Nous, copropriétaires de la tour Jupiter avons été convoqués au mois de septembre 2021 par Mr Raphaël Cognet alors maire de Mantes la jolie, qui nous a exposé en présence du préfet délégué à l’égalité des chances, Mr Sodini et des représentants de l’EPFIF (Etablissement Foncier d’Ile de France) que dans le cadre d’ l’ORCOD-IN (Opération de Requalification des Copropriétés en Difficulté d’Intérêt National) la tour Jupiter serait détruite ce qui reviendrait à nous spolier de nos biens.

Nous serions ainsi dépossédés de nos appartements qui représentent pour beaucoup d’entre nous la somme des économies de toute une vie !

Certains d’entre nous ont leur résidence principale dans cette tour, et, pour d’autres ils ont acquis un appartement et ils le louent pour améliorer leur retraite.

Si ce projet est mené à son terme, nos appartements seront rachetés à bas prix par l’EPFIF, et nous ne retrouverons jamais de logement équivalent avec les sommes que nous récupérerions.

Pour certains d’entre nous, la situation est même pire puisque le prix proposé par l’EPFIF ne leur permet même pas de rembourser le solde du crédit bancaire qu’ils ont contracté pour acheter leur appartement !!

Pendant le même temps, les pouvoirs publics ont décidé de réhabiliter la tour Neptune, notre tour jumelle en y injectant des sommes considérables.

Et pourquoi pas le même traitement pour nous ?

N’y aurait-il pas une rupture d’égalité ?

Quels sont les prétextes qui ont motivé cette décision inique ?

- Jupiter est composé majoritairement de petits appartements détenus par des copropriétaires bailleurs qui seraient réticents à s’investir dans l’entretien de leur patrimoine.

- Les impayés des copropriétaires ne cessent d’augmenter pour atteindre 85% du budget annuel de la tour.

- L’état de notre bâtiment en termes de sécurité des biens et des personnes serait préoccupant et la réalisation des travaux supposerait une mobilisation financière trop importante des copropriétaires

Que pouvons-nous répliquer à ces affirmations ?

Les arguments avancés sont infondés et nous pourrons le démontrer avec des dossiers nombreux en notre possession.

Notre tour est suivie par les autorités depuis 2002 dans le cadre de plusieurs dispositifs de redressement, lesquels dispositifs ont porté leurs fruits sur plusieurs aspects liés aux travaux et à la formation du conseil syndical à la connaissance des textes et la gestion optimisée de la copropriété.

Deux points importants sont systématiquement demeurés inchangés et insolubles et ce malgré les promesses contractuelles et les fonds mobilisés par l’Etat et mis à la disposition des opérateurs locaux pour la gestion et l’amélioration de notre immeuble et cela est valable pour les 13 copropriétés privées du Val Fourré à savoir :

- Les copropriétaires débiteurs marchands de sommeil.

- Le chauffage urbain en délégation de service public pour plus de 50% des charges.

L’état de notre bâtiment n’est pas mauvais comme le disent les représentants de l’Etat sur le territoire : nous avons fait faire les travaux d’étanchéité de la terrasse, les travaux d’électricité, les travaux sur la VMC et les travaux d’installation de parabole collective, la purge des façades.

Les ascenseurs sont refaits et aux normes.

Il ne manque que le ravalement c’est à dire l’isolation thermique extérieure.

Le projet de ravalement par l’extérieur a été préparé et travaillé avec les copropriétaires sous le contrôle et l’accompagnement des pouvoirs publics dont l’EPAMSA, la copropriété a participé financièrement aux études et a été lauréate du concours BBC, une subvention de 200.000 € a été allouée à la tour Jupiter pour la réalisation des travaux.

Des appels d’offres ont été lancés et des prestataires avaient répondu.

Hélas, il en a été décidé autrement par les politiques et les travaux ont été tout simplement écartés et les subventions perdues sous prétexte qu’il y avait trop de charges impayées dans la tour !

D’autres copropriétés (par exemple Côtes de Seine) ont bénéficié de travaux d’isolation extérieure avec avec des taux d’impayés quasi identiques.

Les décisions sont arbitraires et ne reposent sur aucun élément sérieux, il s’agit d’une levée de fonds par les politiques et cela est coutumier au Val Fourré depuis des années, les dispositifs se succèdent et les fonds publics dépensés et aucun résultat à la clé.

Des ensembles immobiliers neufs ont été réalisés à proximité de Jupiter dans le cadre de l’ANRU avec une TVA réduite pour faciliter l’accession aux futurs acquéreurs: un FIASCO, la copropriété est endettée et est sous administrateur judiciaire à cause du poste chauffage et des impayés dus aux bailleurs indélicats…et les pouvoirs publics tentent de reproduire le même scénario avec Jupiter à savoir déconstruire pour reconstruire avec les moyens de l’Etat des futurs immeubles de débiteurs et marchands de sommeil…

RESIDENCE MICHEL RICARD….. 92 logements, avec 300 000 € de débiteurs, plus de 3 millions € de travaux réalisés: RESULTAT DRAMATIQUE l’immeuble part en lambeaux et les marchands de sommeil sont nombreux.

Les 13 copropriétés du val fourré sont en difficulté et présentent un taux de débiteurs élevé mais une seule est menacée de démolition : la TOUR JUPITER !

Pourquoi Neptune a-t-elle été réhabilitée et pas Jupiter alors qu’elle était dans un état beaucoup plus déplorable que Jupiter ?

Les impayés étaient du même ordre mais les pouvoirs publics ont solvabilisé la tour Neptune en rachetant les appartements dont les copropriétaires avaient de grosses dettes …et pourquoi pas chez nous ?

Les travaux de réhabilitation sont aussi couteux que les nôtres mais des subventions vont permettre aux occupants de n’avoir qu’environ 700€ à leur charge par appartement.

Je veux souligner le rôle prépondérant de notre gardien, Mr Lino et antérieurement de Mme Lino dans la bonne tenue de notre tour et rendre ici hommage à Mme Lino qui a accepté une rupture conventionnelle afin de diminuer les charges de la tour !

Si la décision de destruction de la tour est maintenue, la famille Lino perdra à la fois son travail et son logement !

J’envoie cette lettre à tous les candidats à l’élection municipale qui va se dérouler à Mantes la jolie et j’attends de la part de chacun d’entre vous une réponse claire à la question suivante:

Si vous êtes élu quel sort réserverez vous à la tour Jupiter ?

Réhabilitation comme la tour Neptune ?

Destruction comme il était prévu par la précédente équipe municipale ?

Pour nous notre choix est fait: Nous voyons bien qu’il s’agit UNIQUEMENT D’UNE DECISION POLITIQUE ET QUE NOUS DEVONS RESISTER !

Jean Bégué Président du Conseil Syndical de la tour Jupiter

Note de ma pomme: En plus de la destruction éhontée de la tour Jupiter, est remis en cause au rez-de-chaussée le cabinet d'infirmières libérales et le laboratoire d'analyses Cerbiliance, lequel groupe privé a fermé celui du boulevard  maréchal Juin, augmentant de ce fait la désertification des professions de santé à Mantes-la-Jolie.

En outre, la tour Jupiter comporte 105 logements en co-propriété .

Commenter cet article