Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ah les crococo, les crococo, les crocodiles ou brèves de comptoir municipale partielle à Mantes-la-Jolie

La droite ultra-majoritaire s'étant écartelée entre le maire Raphaël Cognet et le groupe de Pierre Bédier, patron du 78, et de Jean-Luc Santini, adjoint voulant la place du calife, les électeurs de Mantes-la-Jolie sont invités à renouveler entièrement le conseil municipal le 15 mai prochain.

Raphaël Cognet, dans un tract pour sa réélection, ne désire plus que Mantes-la-Jolie soit une cité béton et s'engage  "à mettre fin à la construction massive qui menace de dévisager notre ville".

Le problème est que la droite ultra-majoritaire, unie comme un seul homme, Cognet, Bédier, Santini et consorts, a approuvé la signature d'une convention avec l'Etablissement public foncier d'Île-de-France détruisant toute une rangée de pavillons sur le boulevard du maréchal Juin pour y construire toute une rangée d'immeubles de 4 étages plus sous-sol. De ce fait, à terme, je serai exproprié de mon bien acquis en 1982 avec les intérêts bancaires prohibitifs de l'époque et non avec des actions du CAC 40.

La dernière élection municipale, que Eelv et lfi avaient superbement ignorée, avait attribué 4 sièges à l'opposition conduite par Marc Jammet. Et lors de la campagne électorale, un colistier de la liste Cognet-Bédier-Santini,  avait quelque peu brutalisé Binta Sy, avant qu'elle ne soit élue dans l'opposition.

Le 7 mars 2020, Binta Sy - qui souhaitait simplement participer à la réunion publique organisée par Raphaël Cognet et poser les questions qu’une parente d’élève est en droit de poser - "s'était fait sortir" de la réunion et arracher de force son téléphone portable avec lequel elle filmait ce qui se produisait.

Deux ans après, le Tribunal de Versailles vient de la reconnaître dans ses droits : son agresseur - Aliou Gassama - a été reconnu coupable "des faits de violence ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas 8 jours".

Pour la petite histoire, ledit Aliou Gassama, actuellement conseiller municipal délégué, est aujourd’hui candidat sur la liste Santini-Bédier pour les prochaines élections municipales partielles.Avec ou sans la présomption d'innocence?

Coucou revoilà David Stéfanelly!

Lors de la dernière élection municipale de Mantes-la-Jolie, David Stéfanelly, patron des socialistes locaux, avait eu le bon goût de se présenter dans une liste macroniste comme tête de liste. Bon, la liste avait explosé en plein vol le jour de la clôture des candidatures par un missile non identifié. Et pour cette municipale partielle, le revoici dans la liste conduite par  Guillaume Quévarec, lui ancien socialiste devenu Eelv. Bon, entre nous, quand on a des convictions politiques...

Allez, la chanson qu'aiment mes deux plus petits enfants:

Commenter cet article