Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Hommage hier, 7 mars 2022, à Evreux, à Pierre Semard, assassiné par les nazis comme otage

Secrétaire général de la CGT-Cheminots, emprisonné sous la 3e République sous un prétexte fallacieux en 1940, de prison en prison, il se retrouve dans celle d'Evreux où il est fusillé comme otage par les nazis, il y a 80 ans de cela.

Pour le 80e anniversaire de son exécution, les cheminots CGT de la Région de Paris-saint-Lazare et de la Normandie, l'UL CGT d'Evreux et l'UD CGT de l'Eure, l'IHS CGT de la région mantaise et le PCF ont tenu à lui rendre un vibrant hommage. Devant la stèle en gare d'Evreux par le secrétaire général des cheminots CGT de Mantes et Vexin, devant les portes de la prison d'Evreux par le PCF et devant la stèle de Pierre Semard en ville par la CGT-cheminots de la Normandie.

Ainsi, un long cortège a sillonné la ville d'Evreux pour cela.

La dernière lettre de Pierre Semard à la direction clandestine du PCF:

Chers amis,

Une occasion inespérée me permet de vous transmettre mon dernier mot, puisque dans quelques instants je serai fusillé.

J'attends la mort avec calme. Je démontrerai à mes bourreaux que les communistes savent mourir en patriotes et en révolutionnaires.

Ma dernière pensée est avec vous, camarades de lutte, avec tous les membres de notre Grand Parti, avec tous les Français patriotes, avec les héroïques combattants de l'Armée Rouge et son chef, le grand Staline. Je meurs avec la certitude de la libération de la France.

Dites à mes amis, les cheminots, que ma dernière volonté est qu'ils ne fassent rien qui puisse aider les nazis.

Les cheminots me comprendront ; ils m'entendront ; ils agiront; j'en suis convaincu.

Adieu, chers amis, l'heure de mourir approche. Mais je sais que les nazis, qui vont me fusiller, sont déjà vaincus et que la France saura poursuivre le grand combat.

Vivent l'Union Soviétique et ses Alliés ! Vive la France.

Hommage hier, 7 mars 2022, à Evreux, à Pierre Semard, assassiné par les nazis comme otage

Allocution  du PCF devant la prison

Commenter cet article