Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ce lundi, ce n'est pas le temps des cerises et du merle moqueur, mais le début de la campagne présidentielle pour le palais de l'Elysée, République française oblige

Peut-être propos d'une candidate ou d'un candidat

Du 1er janvier au 27 mars, les médias, libres et non faussés pour soutenir les marchés, ont dû respecter le "principe d'équité" du temps de parole et du temps d'antenne, selon le poids politique de chacun des candidats. Enfin, celui imprimé dans les esprits par les sondeurs rémunérés par les marchés. Est-ce que vous suivez?

Mais dès le 8 mars, les 12 candidatures validées par le Conseil constitutionnel, les médias ont, selon la loi, renforcé ce "principe d'équité" avec la mention de "conditions de programmation comparable". J'espère que vous vous en êtes aperçu, sinon à quoi ça sert que le CSA se décarcasse. Surtout que le CSA se dénomme désormais Arcom et que vous n'avez reçu aucun faire-part de naissance.

Bon, cela dit, votez zutile ou votez zefficace? Vous avez jusqu'au 10 avril pour rendre votre copie dans l'urne adéquate.

En tout cas, héritage de la monarchie, le président de la République jouit d'une irresponsabilité pour tous les actes qu'il a accomplis en cette qualité. Na!

Et la Constitution numéro 5, instituée par le général de Gaulle en 1958, sanctifie ses pleins pouvoirs: ne rendre des comptes à personne, même pas au Parlement, dissoudre l'Assemblée nationale à son gré, être seul chef des Armées, signer décrets et ordonnances même sans le Conseil des ministres, nommer qui il veut comme ministres, conseillers d'État, ambassadeurs, envoyés extraordinaires, conseillers maîtres à la Cour des comptes, préfets, officiers généraux, recteurs d'académie, directeurs d'administrations centrales.

Pour le reste dit la Constitution numéro 5, ouf, il délègue son pouvoir au Premier chambellan, pardon ministre.

Bon, j'abrège les pouvoirs monarchiques de qui est assis sous les ors de la République durant 5 ans. Sans oublier que le locataire de l'Elysée peut également se saisir des pleins pouvoirs. Exemple tout récent: la crise sanitaire du coronavirus.

En tous les cas, JL Mélenchon, ténor de Lfi, est pour une Constituante afin de promouvoir un République numéro 6, genre temps des cerises et merle moqueur. Si je le comprends bien, et mes amis sur Fb me diront si je suis dans le vrai,

Or, sur le plateau de"Dimanche en politique", dimanche 20 mars 2022, à l’occasion de la marche pour la VIe République, qui a rassemblant plus de 100 000 personnes place de la République à Paris, il a développé son projet en cas de victoire, notamment la refondation des institutions. Mais interrogé sur le maintien de la Présidence de la République, papy Mélenchon a ainsi répondu :

« Dans toutes les nations, il y a une figure symbolique qui représente le pays. Et ça n’est pas du tout gênant qu’il soit élu au suffrage universel. Au contraire, ça facilite l’identification. » - J.L. Mélenchon, 20 mars 2022.

Ah, le temps des cerises et du merle moqueur cher à la Commune de Paris et à mon cœur ! Alors, le 10 avril votez zutile ou zefficace?

Commenter cet article