Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

capture d'écran

capture d'écran

Retour de manivelle pour Valérie Pécresse du Parti de Nicolas Sarkozy et de Pierre Bédier. Le président candidat la verrait bien dans son gouvernement tout neuf. C'est dire les moult similitudes entre les deux candidats de droite!

Et pam sur le pif de la future ministre de Macron. Si elle était élu à sa place au palais de l'Elysée, elle aurait pris des personnalités citées au JT de 13 Heures de France 2, samedi 19 mars.

"Rien ne me ferait plus horreur ! Ceci dit, ça ferait une belle idée de roman !" a déclaré aussitôt Leïla Slimani, Prix Goncourt 2016, contactée par le service politique de France Télévisions. Quant au général à la retraite Pierre de Villiers, il a répondu tout de go: "Je n’étais pas au courant de cette annonce et je ne serai pas le ministre de la Défense de Valérie Pécresse" Teddy Riner, double champion olympique, prétendu être ministre des sports, a rétorqué: "c'est du n'importe quoi".

Oui, effectivement.

En tout cas, la guerre en Ukraine profite aux marchands d'armes, privilégiés autant par Poutine en Russie que par Macron, Pécresse et bien d'autres en France.

Côté Bourse de Paris, c'est du +16% pour Dassault et + 35% pour Thalès en presque un mois de guerre. En Italie, Leonardo -pas celui du Psg- grimpe à 36%. Et du côté de la Suède, ce pays soi disant pays neutre, mais sûrement pas pour vendre des armes, chez Saab, ça culmine à 61%.

Allez, qui n'en veut? C'est marché ouvert en Ukraine, mais pas que là, hélas.

Commenter cet article