Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

capture d'écran

capture d'écran

Le bureau exécutif de la méga communauté des communes a proposé cette augmentation. Les conseillers communautaires l'ont adoptée par 90 voix pour, 29 contre et 18 abstentions. Dans les voix pour, une certaine gauche qui, siégeant dans l'exécutif, voulait faire entendre une autre voix que celle de la droite ultra-majoritaire. On attend toujours.

Surtout que cette hausse serait suivie cette année par une hausse de la taxe sur les ordures ménagères. Et là, tous les habitants sous l'autorité absolue du GPS&O seront concernés. Mais bravo aux abstentionnistes qui n'ont pas su faire la différence entre pour ou l'augmentation de la taxe foncière!

Karl Olive, du groupe de droite, a incité gentiment ses potes à voter pour, des fois qu'ils auraient des états d'âme: lui, maire de Poissy, (maire de Poissy) n’aimerait pas "voir certains maires venir pleurer au Département pour qu’on lui accorde des subventions alors même que ce maire avait refuser de voter cette augmentation des impôts". Du coup, courageux mais pas téméraire pour ne pas perdre le fric public alloué par Pierre Bédier, patron du Conseil départemental du 78, le maire d'Aulnay-sur-Mauldre a souhaité un vote secret. Pas du tout, ont rétorqué les durs des durs.

GPS&O, ce sont 73 communes agglomérées et 410 000 vaches à lait, pardon habitants. L'un des vice-président est Pierre Bédier, élu à Mantes-la-Jolie, patron du conseil départemental du 78 et président des Résidences Yvelines-Essonne dont des locataires ont vu leurs charges explosées de 30%.  Mais pour Pierre Bédier côté indemnités de fonctions dans différents organismes et institutions, ça va-t-y?.

La nouvelle chef du GPS&O, maire de Meulan, a été adoubée par Pierre Bédier. Celui qui y était avant, Raphaël Cognet, maire de Mantes-la-Jolie, a été vaincu par une révolution de palais dont la presse régionale dit que l'instigateur est Pierre Bédier.

A sa décharge, jamais monsieur Bédier n'a désiré porter une autre voix au GPS&O que celle du marché. Contrairement, quitte à me répéter, à une certaine gauche siégeant à ses côtés dans l'exécutif de la méga communauté des communes.

Commenter cet article