Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

CAPTURE D'ECRAN LIBRE ET NON FAUSSEE

CAPTURE D'ECRAN LIBRE ET NON FAUSSEE

Je ne suis pas du tout journaliste d'investigation, mais simple retraité de la SNCF qui cherche à s'informer. Un candidat à la présidentielle serait "dans la tourmente" quand il fut assistant parlementaire d'un député communiste selon un média dont l'article fut repris par toutes les chaînes d'infos. Mais c'est quoi un assistant parlementaire? Le site officiel de l'Assemblée nationale y répond dans la fiche de synthèse n°81.

Extraits: L'Assemblée nationale donne la possibilité aux députés de recruter des collaborateurs parlementaires, pour les assister dans l’exercice de leur mandat et de leurs différentes responsabilités. (...)

L'assistant parlementaire -le collaborateur dit la fiche de synthèse- joue le rôle que chaque député lui fixe à l’intérieur de l’équipe qu’il a recrutée.

Certains députés concentrent leur équipe dans leur circonscription, d’autres à Paris, d’autres encore répartissent leurs collaborateurs entre l’Assemblée nationale et la circonscription. En pratique, les deux tiers environ des collaborateurs sont attachés à la circonscription du député tandis qu’un tiers travaille au Palais Bourbon.

Les tâches confiées dépendent des besoins du député et des compétences de la personne recrutée :

  • la plupart des collaborateurs se voient confier des tâches d’assistance et de secrétariat comme la tenue de l’agenda, la prise de rendez-vous, la permanence téléphonique et l’assistance à diverses tâches matérielles ;
  • les collaborateurs les plus qualifiés, disposant par exemple de diplômes de second cycle universitaire, apportent une contribution à l’exercice du mandat parlementaire : rédaction de discours, préparation de propositions de loi et d’amendement, représentation au sein du groupe politique, etc. (...)

Comment est-il rémunéré?

Le député dispose d’un crédit lui permettant de recruter jusqu’à cinq collaborateurs. Depuis le 1er janvier 2018, ce crédit mensuel s’élève à 10 581 €.

Le collaborateur débutant perçoit au minimum un salaire brut de 2 700 € mensuel s'il est employé à l'Assemblée nationale. Cette rémunération peut s'accompagner de primes et indemnités selon les déplacements à assurer dans le cadre professionnel.

De plus, depuis le 1er janvier 2006, à compter de deux ans d’ancienneté, la prime d’ancienneté égale à 5 % du salaire de base et revalorisée de 5 % tous les deux ans, dans la limite de 16 ans d’ancienneté (...).

Par ailleurs, divers avantages accessoires s’ajoutent au salaire de base :

- la prime de 13ème mois, instituée en 1982 et qui équivaut à un mois de salaire de base ;

- l’allocation de frais de garde d’enfant âgé de moins de trois ans, instituée en 1988 ;

- la prime de prévoyance qui s’est substituée en 1998 au remboursement plafonné des frais de mutuelle ;

- l’avantage repas (prime-repas ou titre-restaurant), instauré en mai 2000.

Note de ma pomme:  Si j'étais beaucoup plus jeune, est-ce qu'un média d'investigation, libre et non faussé comme il se doit, m'accepterait comme collaborateur pour informer son lectorat?

Commenter cet article

J
entièrement d'accord avec roger, je le remercie de son esprit ouvert qui remet les pendules à l'heure<br /> <br /> propos bas de journaliste, qui montrent le parti pris, de ce qu'ils racontent et qui montrent un l'esprit de journalistes creux qui devraient analyser une situation avant d'en faire une oseudo infoemation
Répondre
D
Excellent ! Je partage, mais comme la présentation est un peu "tordue" je fais un copié-collé avec renvoi au site.
Répondre