Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

L'Horoscope de Roro pour l'an nouveau

Autrefois, on éviscérait un animal pour voir l'avenir. Ah les cons, on s'en foutait plein les doigts et ça puait grave, avec des mouches tout autour! De nos jours, c'est scientifique. Regardez une chaîne d'infos du matin au soir, sans arrêt, ni boire ni manger. Puis regardez par la fenêtre dès la nuit tombée. Vous apercevrez un ciel plat comme une grosse crêpe et divisé en 12 parts.

L'astrologie, le nec le plus ultra en sciences célestes, les a baptisées à l'emporte-pièce et chaque canard de la pensée unique fait mention chaque jour de votre signe astral. Moi, j'ai vu plus loin que le bout de mon nez et développé l'état de votre signe pour toute l'année 2022.

Capricorne du 21 décembre au 20 janvier: Félicitations. Vraiment. Pour vous en 2022, Noël tombera pile le 25 décembre et le 1er janvier de l'an qui viendra, le 1er janvier 2023.

Verseau du 21 janvier au 19 février: Vous êtes né sous un signe d'eau. Est-ce bénéfique pour vous? Oui, si vous appartenez aux hors-sol qui régentent notre mauvaise société. Sinon, changez de signe astral.

Poisson du 20 février au 21 mars: Pour votre signe, 2023 sera une nouvelle année, surtout pour le quatrième décan. Bon, il n'existe pas encore, mais comme je devine l'avenir de tout un chacun.

Bélier du 22 mars au 20 avril: Le dieu des chrétiens vous exauce en 2022. Les cloches partiront à Rome le samedi 16 avril et reviendront le dimanche 17 avril. Vérifiez la justesse de mon propos sur le calendrier du facteur. Si vous êtes né par la grâce d'une autre divinité, aucune inquiétude, le 1er avril 2022 sera aussi un lundi.

Taureau du 21 avril au 21 mai: Votre ciel astral vous incite à prendre le taureau par les cornes. Pas les vôtres, sinon mal de tête garanti.

Gémeaux du 22 mai au 21 juin: Pas question de changer de signe. Celui des Gémeaux vous va comme un gant. Et pour se laver le matin, avec du savon bio, c'est beaucoup mieux.

Cancer du 22 juin au 22 juillet: Une période magique s'ouvre pour vous. Ne la manquez surtout pas. Parce que depuis que la terre et les cieux ont été créés par Qui vous savez, vous êtes du Cancer et pas du Lion, le signe astrologique suivant. Non mais!

Lion du 23 juillet au 23 août: Justement vous du Lion, rugissez ! Vous n'en avez un peu marre d'être nés du 23 juillet au 23 août?

Vierge du 24 août au 23 septembre: Même si vous n'avez pas fréquenté une certaine crèche, n'hésitez pas à vous lancer dans l'auto-entreprenariat. Saint Macron vous éclaire et vous pourrez adhérer au Medef.

Balance du 24 septembre au 23 octobre: Pas de bol. Lorsque j'ai observé votre signe astral dans le ciel, Les Ruskofs et les Chintoks occupent tout votre espace. Vivement que l'Otan de Joe Biden nous en débarrasse. On verra mieux après.

Scorpion du 24 octobre au 22 novembre:  Surtout, ne vous mordez pas la queue en 2022.

Sagittaire du 23 novembre au 21 décembre:  Vous auriez désiré naître un autre jour ou entouré d'un boeuf et d'un âne? Pas de crainte, lisez les pages saumon du Figaro pour être du nouveau monde.

Capricorne du 22 décembre au 20 janvier: Félicitations. Vraiment. Pour vous en 2022, Noël tombera pile le 25 décembre et le 1er janvier de l'an qui viendra, le 1er janvier 2023.

Attendez, je crois que je l'ai déjà dit, non? Ah, avec tous ces signes qui fourmillent dans les cieux, on en perd la boussole. Vraiment. L'an prochain, promis, je ferais mieux.

En attendant, je vous souhaite mes meilleurs vœux pour 2022 et plein de luttes sociales. Il y en aura besoin d'ici le dimanche 10 avril de cette nouvelle année.

Surtout n'oubliez pas, ce ne sont pas les bateleurs de foire qui feront votre avenir. Les droits sociaux n'ont été acquis et défendus que par la lutte. Sans rapport de force dans la lutte des classes, c'est prendre des vessies pour des lanternes.

De toute façon, il n'y a pas de sauveur suprême, ni dieu ni césar ni tribun. Même avec le meilleur bateleur de Marseille sur une estrade. Ni dieu, ni césar, ni tribun, c'était déjà écrit en 1871 par Eugène Pottier. Et croyez-moi si vous voulez, c'est toujours d'actualité.

Commenter cet article