Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

À l'automne 1910, les cheminots débrayent pour exiger du gouvernement l'instauration d'un salaire minimum journalier de cinq francs. Ils lancent la « grève de la thune » (le mot « thune » désigne une pièce de cinq francs).

"C'est la thune, c'est la thune, c'est la thune qu'il nous faut!" Air des cheminots grévistes

Et si on rappelait cette grève générale dans le chemin de fer en 1910 de la lutte pour l'augmentation du pouvoir d'achat? Aujourd'hui que la France est parmi les 5 premiers pays les plus riches au monde. Pourtant, les inégalités sociales, la pauvreté et la misère tiennent le haut du pavé. Non?

"C'est la thune, c'est la thune, c'est la thune qu'il nous faut!" Air des cheminots grévistes
"C'est la thune, c'est la thune, c'est la thune qu'il nous faut!" Air des cheminots grévistes
"C'est la thune, c'est la thune, c'est la thune qu'il nous faut!" Air des cheminots grévistes

A moins que de déblatérer à jets continus sur l'immigration qui vole le pain aux Français de souche? Et pas sur l'intégrisme religieux qui régit le Qatar tout en sponsorisant le PSG, mais pas que?

Signé: Roger Colombier-Casas qui, par évidence, n'est pas un "bon Français de souche".

Commenter cet article