Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Selon la multinationale française pharmaceutique: "il n'y a pas de besoin de santé publique". Fermez les guillemets, comme ils disent dans les médias qui ne veulent pas informer l'opinion publique. Cela tombe bien, car les ministres macronistes de l'Industrie ou de la Recherche ne s'étaient pas framboisés par ce retard à l'allumage de Sanofi dans la France de Pasteur.

SANOFI arrête sine die le développement de son vaccin anti-covid

Pourtant, la carte ci-dessus montre les inégalités criantes en matière de vaccination anti-covid entre pays riches et pays pauvres.

En fait, seulement 32,86 % de la population mondiale est totalement vaccinée tandis que 11,88 % de la population n'a reçu qu'une première dose. Plus clairement, 55,26 % de la population mondiale n’a encore reçu aucune dose de vaccin. Et quand on sait que coronavirus est volatile, se modifie au contact de l'être humain et ne s'arrête pas aux frontières...

Sanofi ne l'ignore pas. Mais son vaccin arriverait trop tard sur le marché pour faire du business.

Du coup, "il n’y a pas de besoin de santé publique d’avoir un autre vaccin à ARN messager", explique Thomas Triomphe, pdg de Sanofi. à l’AFP et il ajoute "le besoin n’est pas de créer de nouveaux vaccins Covid-19 à ARN, mais d’équiper la France et l’Europe d’un arsenal de vaccins à ARN messager pour une prochaine pandémie, pour de nouvelles pathologies".

Dites, on essaye toujours de l'humaniser le capitalisme? 

Et si on le ripolinait en vert, couleur Yannick Jadot, candidat Eelv à la présidentielle de 2022? Il est proche de la Cfdt, disent les médias. Chef des eurodéputés Eelv, il était Ni (gauche) Ni (droite) dans ces élections. Tout un programme. Non?

Commenter cet article