Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Dans son allocation télévisée de ce lundi soir, notre roi élu a dédouané l'action de la France sur la politique de Joe Biden, président des USA, au sujet du sauve-qui-peut avec la prise de pouvoir en Afghanistan par l'obscurantisme religieux et criminel des talibans. Alors que notre pays appartient au commandement militaire de l'Otan, bras armé de l'impérialisme américain.

De plus, il ferme les portes de notre pays des droits de l'Homme et du Citoyen aux réfugiés afghans. Et celles de l'UE du capital seront également fermées, alors que la France va être bientôt à la présidence de cet outil au service exclusif du capitalisme.

Ses mots ne souffrent aucune ambiguïté, donnant ainsi des gages, une fois encore, à la droite et à son extrême:"l’Europe ne peut pas à elle seule assumer les conséquences de la situation actuelle. Nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants." Et Emmanuel Macron s'est entretenu à ce sujet avec la chancelière d'Allemagne, première puissance politique et économique en Europe.

Avec Angela Merkel, un plan anti-migratoire afghan est en discussion. Cela impliquera sans aucun doute la sous-traitance de la protection des frontières de l'UE avec les régimes anti-démocratiques que sont la Turquie, l'Iran et la Pakistan, frontaliers avec le pouvoir des talibans.

Dans son communiqué du 17 août 2021, la CGT rappelle que, dès le déclenchement de la guerre en Afghanistan en 2001, elle s'y était vivement opposé et avait protesté contre l'intervention de l'armée française dans ce pays.

D'autre part, de nombreux militants syndicaux et progressistes afghans demandent l'asile politique en France, notamment en raison des risques d'assassinats et de représailles encourus. La CGT rappelle que, quand les talibans se sont emparés d'une province, les dirigeants de Nuawe, principal syndicat afghan, ont été pris pour cibles. La CGT exhorte solennellement la France à répondre à toute demande d'asile politique, dont celle sollicitée par Imamudim Hamard, réfugié avec sa famille au Centre culturel français de Kaboul.

Afghanistan: Macron refuse l'asile aux réfugiés

En lien, le communiqué de la CGT:

Commenter cet article

sorciere and co 18/08/2021 20:19

un president sans coeur, quelle horreur, tous ces enfants qui ont peur, qui sont abandonnés qui ne comprennent pas ce qui arrive, et qui en plus quand ils peuvent quittter leur pays sont refoulés par un dirigeant français qui n'a aucune pitié.j'espere qu'il ne dormira pas , a la suite de cette atrocité. La place dans la cordée ne donne pas virginité à ceux qui se croient supérieurs