Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Afghanistan: après 20 années de guerre, des centaines de milliers de morts et de blessés, et mille miliards de dollars plus tard

Après l'attaque assassine d'Al-Quaïda du 11 septembre 2001 contre les USA, fomentée par le Saoudien Ben Laden lié à la monarchie intégriste saoudienne, et perpétré exclusivement par des Saoudiens, une coalition internationale, sous le commandement de l'impérialisme US, envahissait l'Afghanistan et pas l'Arabie saoudite.

Il fallait y vaincre à tout prix l'obscurantisme religieux des talibans et jamais son financement par les monarchies pétrolières intégristes. Les USA et ses vassaux dans l'Otan, dont la France, devaient construire une modèle de démocratie qui ferait date, surtout pour le peuple afghan.

20 après, les talibans se sont emparés de tout le pays, sans coup férir ou presque, en seulement une dizaine de jours.

Mille milliards de dollars, c'est le coup exorbitant de la seule libre Amérique. Combien pour la France en euros? Tout cela pour activer surtout la corruption des régimes en place. Quant à la démocratie, devant leurs élites corrompues, pour élire le dernier président Afghan, enfui dans les fourgons des USA, seulement 20% du corps électoral s'étaient déplacés.

Quant à la refonte des forces armées et policières afghanes, à grands coups d'équipements militaires des plus sophistiqués, chacun peut en mesurer également le résultat.

Et la reconstruction des infrastructures, principalement formalisée sur Kaboul, la capitale, l'ensemble du pays, composé de zones rurales, fut oublié ou presque., alimentant de fait l'influence de l'islamiste intégriste le plus obscur.

Côté militaire occidental, 2 443 soldats américains ont perdu la vie en Afghanistan, 90 soldats pour la France. Le ministère des Armées français ne communique pas sur le nombre de blessés de toute sorte.

Emmanuel Macron, notre dernier roi élu sous la Ve République édictée par le général de Gaulle en 1958, réunit un conclave ce lundi à midi, un "comité de défense". Sur leurs strapontins, les ministres des Armées et des Affaires étrangères, les ex-socialistes sous François Hollande, Florence Parly et Jean-Yves Le Drian, la Constitution attribuant au seul chef de l'état, le monopole de chef des armées et celui de la politique étrangère.

A 20 heures, ce même jour, le commis du capital à l'Elysée, nous délivrera ses décisions. Comme pour la crise sanitaire, gérée par des conseils de défense, la démocratie sera bafouée. Et osera-t'il soliloquer sur  la solidarité envers le peuple afghan, notamment pour les Afghanes, après 20 ans d'occupation étrangère de l'Afghanistan?

Certainement, le capitalisme et ses vassaux n'ont jamais aucune espèce de vergogne.

Commenter cet article