Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Capture d'écran sur www.bugarach.fr

Capture d'écran sur www.bugarach.fr

Dans mon département natal de l'Aude. Il culmine sur les Corbières à 1 230 mètres.

Des illuminés, s'appuyant sur un calendrier Maya, prétendirent que le 21 décembre 2012, ce serait la fin du monde, sauf sur le pech (pic en langue d'oïl) de Bugarach. Le plus fort est qu'on crut cette fadaise et les autorités durent interdire l'accès à ce sommet des Corbières.

Mais la légende sur ce pic est autrement plus jolie. Au temps des fées et des lutins, la contrée était dévastée par des dragons terrifiants et des serpents gigantesques. On invoqua Jupiter. Alors le maître des Cieux et de la terre -ne pas confondre avec celui logeant à l'Elysée- édifia ce promontoire salvateur. Puis de là, fées et lutins nettoyèrent les Corbières pour laisser la place à la vigne et aux hommes. Ensuite, un jeudi, ils s'envolèrent sur les ailes du Cers, que les Catalans et la météorologie préfèrent dénommer Tramontane.

Fées et lutins ne reviennent qu'à l'équinoxe du printemps pour déposer des oeufs en chocolat gros comme ça, pour les petits et aussi les plus grands, si ces derniers sèment leurs rêves sur la terre.

Mais lorsque le Cers souffle sur les Corbières, si vous tendez bien l'oreille, vous entendrez les fées et les lutins chanter à haute voix des je t'aime. Parole d'Occitan!

Commenter cet article