Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Ben oui, c'est le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte et surtout pas le 150e anniversaire de la Commune de Paris

Macron commémore Napoléon le premier du prénom

J'ai piqué ce dessin dans le Courrier international: Emmanuel Macron affublé d'un tricorne rappelant une 2 CV rouillée. Ressemblant, non?

Bien, ceci dessiné, normal que le palais de l'Elysée commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon.

Ce dernier n'a-t-il pas perpétré le coup d'Etat du 18 brumaire pour s'emparer du pouvoir, en faire une dictature et intronisant sa fratrie et ses janissaires rois ou princes partout en Europe?

Napoléon Bonaparte n'a-t-il pas rétabli l'esclavage aboli par la Révolution française?

N'a-t-il pas institué le Livret ouvrier qui fliquait tous les déplacements d'un ouvrier, à faire viser par la police de l'Empire sous peine de prison, et qu'un patron avait droit d'annoter?

Et le Code civil qu'il fit rédiger instituant la prédominance masculine : "La femme doit obéissance à son mari". Et il faut rappeler la lettre du général Bonaparte à son frère Joseph, le 8 septembre 1795: "Les femmes sont l’âme de toutes les intrigues, on devrait les reléguer dans leur ménage, les salons du gouvernement devraient leur être fermés."

Et l'article 1781 dudit Code civil: "En matière de salaire, le maître est crû sur son affirmation". Article supprimé en 1868 et que des avocats d'employeurs plaident toujours devant le Conseil de prud'hommes.

Comme quoi, oui, fallait célébrer aujourd'hui la mémoire de Napoléon.

Commenter cet article